Huit interdictions administratives de stade annulées

C’était 26 avril 2016, les féminines du PSG recevaient Wolfsburg au stade Charléty. 125 ultras désireux d’encourager l’équipe en UEFA Women’s Champions League s’étaient vu refuser l’accès. Plusieurs semaines plus tard, le Préfet de police de Paris avait prononcé 125 interdictions administratives, au motif notamment de l’utilisation de fumigènes, explique Me Pierre Barthélemy, avocat de l’Adajis, à l’AFP« Il n’y en avait que 3 fumigènes pour 125 supporters et ce n’est pas une infraction au code du sport hors d’un stade », a-t-il précisé.

 

Le tribunal administratif de Versailles a estimé que le Préfet de police «ne justifie pas» les faits motivant les IAS. L’Etat est condamné à verser 8.000 euros aux supporters.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

verratti-psg

Verratti défend la Ligue 1, « critiquée à l’étranger mais aussi beaucoup trop en France »

Comme chaque mois, Marco Verratti établit une chronique sur le site de Goal. Cette fois-ci, ...