Meunier / Emery : La presse belge ne comprend pas la dérive dans les médias français

« Thomas Meunier confiait mardi combien la presse française était friande de polémiques. Le défenseur des Diables rouges et du PSG ne croyait pas si bien dire… » observe L’Avenir en Belgique. Le journal s’étonne de cette faculté de sortir une phrase de son contexte pour en faire un tapage. Ici à partir d’un article publié dans L’Equipe. En prenant pour exemple le traitement fait par des médias sérieux comme So Foot ou LCI. La chaîne L’Equipe en a même fait un débat dans son émission du soir.

« Ce n’est pas ce qu’il a voulu dire et ce n’est pas ce que je lui ai fait dire, observe Joël Domenighetti, journaliste de L’Equipe. Ce serait bien malheureux que Thomas Meunier se fasse taper sur les doigts par le PSG pour cela et je sais que cela n’arrivera pas. Parce qu’il parle et que cela sort de l’ordinaire, il faudrait le fracasser? C’est absurde. Il n’a jamais attaqué Emery! S’il l’avait dézingué, je l’aurais écrit. ce n’est absolument pas l’angle de mon papier: mon angle, c’est qu’il est content d’être au PSG, pas que Meunier se paye Emery (…) Il n’a jamais dit qu’il ne fallait pas de coach au PSG! Il a simplement voulu dire, qu’à la limite, dans un monde idéal, le PSG a une telle richesse, une telle culture dans son effectif, que les joueurs pourraient s’auto-gérer en Ligue 1 à tout le moins. »

« Comment de tels propos peuvent-ils se transformer en Emery ne sert à rien, ou presque? » se demande L’Avenir. Bonne question.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

nasser al thani

Montpellier / PSG, une 300e sous le signe de QSI

Arrivé à l’été 2011 à la tête du Paris Saint-Germain, Qatar Sports Investments a fêté son cinquième ...