praud

Praud « aimerait être certain que les associations de supporters ont tiré les leçons du passé »

Pascal Praud a aimé l’ambiance du Parc des Princes hier soir face à Bâle. Mais il aimerait des garanties pour la suite.

« J’aimerais croire à ce que j’ai vu et entendu hier soir. J’aimerais que le Parc et ses alentours ressemblent toujours à cette fête joyeuse, aux chants qu’une tribune commence et qu’une autre reprend, à cette ferveur, à cette passion, et pour tout dire à ce plaisir que procure la fait d’être ensemble, écrit le journaliste sur son blog Yahoo SportCroyez-moi, je n’ai rien contre les Ultras. J’ai grandi dans un stade de football. (…) Qu’un stade de foot ne soit pas une salle d’opéra, on sera tous d’accord sur ce point. Qu’il serve d’exutoire, pas de souci. Mais vous savez bien que le Parc des Princes n’est pas resté sous contrôle, qu’il a parfois dépassé les bornes, que le racisme, la violence et souvent davantage ont gangrené l’esprit du foot. Les matchs sont devenus un prétexte. Il a fallu prendre des mesures. Vous connaissez la suite. Mais tournons la page. J’aimerais croire à que j’ai vu et entendu ce mercredi. J’aimerais être certain que les associations de supporters ont tiré les leçons du passé, qu’elles ont fait le ménage dans leurs rangs, qu’elles seront intransigeantes, inflexibles, intraitables au moindre égarement. Si tout se passe comme contre Bâle, je signe des deux mains pour revoir ce Parc animé, festif, apaisé ».

À propos Redaction

x

Check Also

Cavani

Trophées UNFP : Cavani nommé pour être joueur du mois de novembre, pas Thiago Silva

Double vainqueur du trophée UNFP du « joueur du mois » en septembre et octobre ...