Duluc : « Emery ? On dirait que personne n’est d’accord »

Le football ressemble parfois à la politique, avec des partisans, des opposants et des « sans étiquette », quelque part des observateurs neutres. Dans quelle catégorie placerez-vous Vincent Duluc par rapport à Unai Emery ? C’est le petit jeu de ce matin.

« La manière dont Pep Guardiola et Antonio Conte ont imprimé leur marque sur le début de saison de Manchester City et de Chelsea, transformés par leur philosophie et leurs principes, met en difficulté, par contraste, leurs confrères nécessiteux, écrit le journaliste dans L’Equipe du jour. Unai Emery ? On dirait que personne n’est d’accord, encore, ce qui est le sel d’un club clivant qui a même divisé sa soirée en deux hier. Car la seconde période très aboutie du PSG face à Rennes ressemblait vraiment à quelque chose. Mais à quoi? Chacun pressent le débat, qui consistera à savoir si les Parisiens ont avancé, selon les préceptes d’Emery, ou s’ils ont reculé dans le temps pour revenir dans leur zone confortable et enchantée d’équipe de possession. Mais si chacune de ses belles soirées doit être attribuée à l’héritage, Emery risque de trouver que la vie est dure, un peu. Les entraîneurs ont tous une compétence profonde que chaque défaite leur conteste, pour quelques jours ou pour longtemps, mais l’Espagnol, lui, est parfois contesté par la nature même de ses victoires. Il faudrait lui donner du temps? On veut bien lui donner tout ce qu’il veut, mais le temps presse, comme son équipe, le temps se gagne ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Dante : « Même si nous gagnons à Paris, nous ne serons pas encore champions »

Interrogé par Kicker sur les difficultés actuelles de son ancien club le Vfl Wolfsburg, Dante ...