Emery

Emery (1/2) : « Penser plus au but, améliorer le pressing, défendre plus haut »

Dans une très longue interview accordée à El Pais, Unai Emery fait le point. Canal Supporters vous propose une traduction de ses propos.

El Pais : Le PSG vous a pris pour gagner la C1, la compétition la plus difficile, comment travailler sans marge ?

Unai Emery : Ici on donne comme acquis le titre de champion de France. Pourtant la L1 est difficile à gagner. D’ailleurs Ancelotti lors de sa première saison s’est fait devancer par Montpellier ! C’est pour cela que nous devons être forts pour gagner la L1. Mais l’idée c’est que le PSG soit reconnu dans le monde comme une grande équipe. Après, il y a la question des délais pour y parvenir.

Ils vous embauchent pour réduire les délais ?

UE : J’ai demandé au président pourquoi il me prenait. Il m’a dit que j’avais gagné 3 Europa League, que ce n’était pas la Champions League, mais que je l’avais fait face à Séville, ce qui était difficile. Tu as un ADN de vainqueur. Nous sommes une équipe de winners mais nous devons encore améliorer des détails. Ici nous ne pouvons pas faire un changement… Quels changements ?  Cette équipe était forte. Mais Ibrahimovic partait. Quelque chose d’important en terme de leadership, mais aussi parce qu’il était le buteur. Nous avons voulu le remplacer par d’autres joueurs. Mais l’équipe est la même. Une équipe de possession de balle, supérieure avec des internationaux mondialement connus. Il faut donc apporter des détails tactiques et au niveau du mental. Penser plus au but, améliorer le pressing et la récupération de balle, défendre plus haut. Mais l’idée générale reste la même, le style est là.

Matuidi, votre nouveau Iborra ?

Il y a des joueurs qui restent peu en place. Pourquoi ? Parce qu’ils aiment courir. S’il veut courir, qu’il coure ! Qu’il coure vers le but adverse ! Nous devons travailler pour que Matuidi coure vers le but adverse tout en maintenant l’équilibre. Il faut aussi qu’il ait plus de patience pour faire jouer les autres. Mais Matuidi est une exception. Le PSG est une équipe de position. Pour moi, c’est aussi un défi. Nous devons plus regarder le but adverse. Dans notre jeu de possession, il y a des joueurs spécifiques comme Verratti. Il aime toucher le ballon. Mais ça lui coute de regarder le but. Il a marqué deux buts en Championnat, je crois que c’est son record. Mon objectif, c’est de changer ces détails là. Que Verratti soit capable de jouer avec cette possession mais qu’il pense au but. A son époque Iniesta l’a fait. Xavi, qui aurait pensé qu’ils marquerait presque 100 buts. C’est mon travail que des joueurs apprennent.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

mhscpsg3

[Live & Lab] Montpellier / PSG : 3-0 (2nde mi-temps)

80′ Contre, Boudebouz frappe de loin et trompe Areola (3-0) 79′ Kurzawa, décalé, centre mal ...