[Focus n°5] : Valdo, le magicien venu du Brésil

Valdo Cândido de Oliveira Filho, mais le simple « Valdo » suffit à faire frémir le cœur des Parisiens. Technique, vif, intelligent dans le jeu, l’international auriverde a honoré la tradition brésilienne au PSG. Il en est même sûrement l’un des précurseurs. Né le 12 juillet 1964 a Sideropolis au Brésil, le milieu offensif, passionné par le tennis et le basket, débute sa carrière professionnelle au Grêmio Porto Allegre en 1984 après être passé, en amateur, au Figueirense FC. Le Grêmio est aussi le club qui verra plus tard les premiers pas de Ronaldinho. Le club brésilien permet à Valdo de se montrer et il accède donc à la sélection nationale en 1986 afin de participer à la Coupe du Monde cette même année. La Seleçao se fera éliminer dans un match de légende face à la France de Platini, match auquel Valdo n’aura pas participé. Jusqu’en 1993 il participa à 45 matches sous le maillot auriverde et inscrira 4 buts. Presque tous inscrits en 1987. Très technique, il se révèle un fin passeur et, une fois médaillé de l’argent olympique, s’envole donc en Europe du côté du Benfica Lisbonne. Au Portugal, Valdo devient proche d’Eusebio. Une proximité déclarée lors de la mort de ce dernier : « Moi c’est mon ami, c’était un papa pour moi, un frère plus âgé. C’est très triste, mais la vie c’est comme ça ».

valdo-gremio

A Benfica, le Brésilien apprend vite, très vite. Il est sacré Champion du Portugal dès sa première saison. Tout juste auréolé du titre de vainqueur de la Copa America 1989, Valdo voit Sven-Göran Eriksson faire son retour au sein du club lisboète. Sous ses ordres, le Brésilien se révèle encore plus influent et aide Benfica à aller jusqu’en finale de la Coupe des Clubs Champions 1990, malheureusement perdue face à l’AC Milan. Cet été là, il participa également à la Coupe du Monde 1990 et se fera éliminer en huitièmes de finale par l’Argentine (0-1, but de Cannigia), match arbitré par Joël Quiniou. Le fameux match où Branco aurait été drogué aux somnifères par les Argentins. C’est alors que le PSG, tout juste sous l’égide de Canal +, décide d’entrer dans la danse qui rythma la carrière du Brésilien.

valdo-benfica

Suite aux conseils d’Artur Jorge, le PSG décide d’enrôler Valdo et Ricardo, les deux Brésiliens de Benfica tout juste auréolés d’un nouveau titre de Champion du Portugal. D’entrée, le milieu de terrain offensif se montre indispensable puisqu’il participa à 34 matches sous le maillot parisien (32 en D1, 2 en Coupe de France). La saison suivante, il fait son retour en C3 (9 matches, 1 but). Ces trois dernières années au PSG, il a toujours atteint le stade des demi-finales des compétitions européennes (C3, C2, C1). Il remporte son premier trophée avec le PSG à l’occasion de la Coupe de France 1992-1993 et finira vice-champion de France, un titre qui aurait dû revenir au PSG, mais l’on ne change pas le passé (de plus, le club de la capitale a refusé d’être Champion suite à la destitution de l’OM). En 1994, il sera tout autant décisif puisqu’il aidera le PSG à obtenir le titre national. Pourtant, Carlos Alberto Parreira ne le sélectionne pas pour la Coupe du Monde 1994 qui verra la sélection brésilienne l’emporter. Sa dernière année au PSG sera marquée par son doublé Coupe de France – Coupe de la Ligue, en inscrivant 3 buts en 7 matches de ces compétitions. Il restera fortement lié au club, et à l’heure d’évoquer les souvenirs, il n’oublie forcément pas cette fameuse rencontre face au Real Madrid.

«  Le plus marquant de mes souvenirs reste tout de même le match face au Real Madrid. Nous nous étions imposés 4-1 et c’était magnifique. On avait marqué des buts extraordinaires, notamment David (Ginola), le but de la tête de George (Weah) ou le mien. Mais le but qui fait la différence, c’est celui d’Antoine (Kombouaré). Il avait mis un coup de tête magnifique qui nous permettait de nous qualifier. »

valdo2

Lors de l’été 1995, il retourne à Benfica où il participera à 60 matches en deux saisons et remportera la SuperCoupe du Portugal, avant de s’envoler au Japon pour évoluer au Nagoya Grampus, l’ancien club de Gary Lineker. Il décide alors de retrouver ses terres natales pour évoluer à Cruzeiro. C’est avec ce club qu’en 1998 il remporte la Bola de Prata, le ballon d’argent brésilien. Ce trophée récompense les meilleurs joueurs du championnat brésilien a chaque poste. Cette année, un certain Vampeta (six mois au PSG en 2001) gagnait également ce prix honorifique. Puis il évolua avec Santos, Sport Recife, Atlético Mineiro, reviendra au Grêmio, puis joua pour la Juventude, São Caetano et enfin Botafogo. C’est d’ailleurs ce club qu’il aide à retrouver la D1 brésilienne afin de permettre de parfaitement clôturer une carrière qu’il stoppa donc à 40 ans.

valdo-botafogo

Le 16 octobre 2006, Valdo devient entraîneur-adjoint de Créteil jusqu’au 12 juin 2007, puis il rejoindra le Toulouse-Fontaines Club (dissous en 2016) en tant qu’adjoint de l’entraîneur également, mais quittera son poste six mois plus tard. C’est en janvier 2009 qu’il retournera au Brésil pour être entraîneur de Rondonopolis mais ne restera qu’un mois. Il sera ensuite six mois entraîneur de Maringa. Entre 2013 et 2014, il devint directeur sportif du Lusitano Saint-Maur et entame une carrière de consultant en France pour BeIN Sports et La Chaîne l’Equipe et au Portugal pour A Bola et Benfica TV. Depuis fin 2014, il rejoint Artur Jorge et devient entraîneur-adjoint du Mouloudia Club d’Alger. Si le Portugais a été démis de ses fonctions, l’éternelle légende du Parc est toujours en place.

« J’aime beaucoup les supporters du PSG. Pour moi, le plus important est qu’ils restent toujours derrière le club, le coach et les joueurs. J’espère qu’ils seront toujours là pour que le PSG gagne le plus de titres possibles. C’est ça qui fait l’histoire d’un club. »

valdo-lama-ricardo-jorge

[Focus n°1] : Jean-Pierre Adams, le roc endormi

[Focus n°2] : Patrice Loko, l’écorché vif aux pieds dorés

[Focus n°3] : Jean-Pierre Dogliani, leader technique et charismatique

[Focus n°4] : Jean-Luc Sassus, le footballeur ingénieur

À propos Quentin Polin

  • Okocha83

    Merci CS mon idole mérité au moins ca le plus grand joueur qu on est eu pour moi

    • Quentin POLIN

      Alors pk ton nom c’est Okocha??😂😂

      • Okocha83

        Valdo 1 Heinz 2 okocha 3 voila mais Heinz a trahis donc verratti à sa place

  • valdo – marqui et les titi

    La plus sous-cotée des stars qui ont porté notre beau maillot. Putain je le kiffe tellement <3 🙂

  • laf

    emoção !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • iloy

    c’était aussi mon idole, un fantastique joueur avec beaucoup d’humilité et gentillesse. Ceux qui ont connu comme moi cette époque savent que ces joueurs étaient très proche des supporters et avaient beaucoup de respect pour nous.

  • toilemery

    Décidément, avec ces focus, Quentin, tu me fous la chair de poule à chaque fois…
    Dans la vie de tout supporter de foot, il y a des secondes plus longues que d’autres. Deux exemples avec mon cas personnel, chacun pourra évoquer les siens.
    Le premier, 1984 bien sûr, c’est Platoche qui réceptionne le centre en retrait de Jeannot Tigana et met une éternité, une fois placé face au ballon, pour planter le but qualificatif en prolongations contre les Portugais.
    Le deuxième, c’est justement ce 18 mars 1993, vers 22h30 : invité en tribune latérale, je vois arriver vers moi Valdo lancé par Ginola dans la défense du Real. Visionnant l’action 23 ans plus tard, j’ai toujours cette même impatience (c’est quoi cette temporisation ?) mais aussi cette admiration devant la feinte (quel sang froid !) et la crucifixion de Buyo tout en relâchement.
    Merci Quentin.

    • valdo – marqui et les titi

      On etait la:  » Tiiiiiiiiiiiiire!!! » lol

    • Quentin POLIN

      Excellents souvenirs! Malheureusement, de par ma jeunesse, je n’ai pas les mêmes. Moi c’est forcément la finale de 98, puis celle de l’euro 2000. Ainsi que la qualification face à Twente, Amara diané face à sochaux et le match face à chelsea

  • Greg

    Sa première année était décevante mais il m’a clairement fait rêver par la suite, quel joueur c’était !!!!!

  • † MaxContreAttak †

    Que de bons souvenirs, l’un des meilleurs que le PSG ai connu. Merci CS !

  • clubafricain

    Simply the best

  • PanameDz™

    Quentin c’est docteur Jekyll and mister Hyde loooool ^^
    Capable de faire du footmercato comme des supers articles comme celui ci ! Merci mon gars.
    Mais franchement, si on avait moins d’article de consultant à 2 balles, et plus d’articles comme celui ci ça serait beaucoup mieux…

    • Quentin POLIN

      Ahah j’ai trop de faces! Dans le fond je comprend le fond de ta pensée. Dans les faits il y a des recommandations que je dois naturellement remplir. Depuis peu j’ai amplifier les dossiers bio et nostalgiques mais c’est un travail très long. Mais j’essaierai de rester sur ma lancée.

      • PanameDz™

        On fait ce qu’on kifferai tous c’est des analyses tactique ou des edito, y’a tellement à dire !
        Après je comprends que ce ne soit pas de ta faute, mais juste ne plus relayer BRP et Dugarry ça serait déjà génial ^^

        • Quentin POLIN

          Je me prépare à faire des édito. Mais j attends encore un peu.

          • PanameDz™

            Voilà c’est ça qu’on veut !
            Charbonne ça comme un chinois mamène ^^

      • tidav974#tropdégde7humiliation

        Fonce vas-y! On aime ça! 😁

  • Solal Parc – Revanche

    Valdo c’est mon enfance. Je me rappelle que dès qu’il touchait le ballon mon père me disait « mais qu’est-ce qu’il tripote bien le cuir, tu peux pas lui prendre la balle »

  • Xzbeat

    Quand j’étais plus jeune Valdo c’était pour moi LE football.

  • toy17

    Un joueur magnifique

  • leoxav76

    arrivé l’année ou j’ai commencé à suivre le PSG…. un magicien balle au pied….

  • Stéphane Kohler

    Magnifique respect total! Merci CS c’est ça qu’on veut voir plutot que les déclarations d’untel ou untel. Merci Quentin super boulot. Quel joueur ce Valdo des frissons avec les vidéos. Vous me redonnez le sourire après un début de journée compliqué.

  • Toujours invité(e) Tome 2

    Magnifique
    Bravo

    • PanameDz™

      Tiens
      C’est ma réaction quand j’écoute du pnl…

      • Toujours invité(e) Tome 2

        ça ne m’étonne pas.
        C’était cool hier fallait rester avec nous

        • PanameDz™

          C’est tjr cool ! Mais j’en pouvais plus hier lol
          Peut être ce soir

          • Toujours invité(e) Tome 2

            LOL c’est fini
            Il a gagné

          • PanameDz™

            Oui mais c’est pas ça qui va nous faire cesser Cs Bobo ^^

  • Juan Pablo S. (Team Zeuta)

    Pour moi, le meilleur brésilien ayant porter notre maillot !

    • PanameDz™

      Lucas ? 🙁

      • Juan Pablo S. (Team Zeuta)

        Vampeta !

      • Juan Pablo S. (Team Zeuta)

        Vampeta !

  • TONTON94

    Une idole de ma jeunesse… cette feinte de corps quand il efface un defenseur avant de claquer son but en 93 contre Madrid au parc… mon premier kiff footbalistique… pour la petite histoire y’avait Michel (le berger marseillais…) côté Madrid lors de ce match de légende

  • TONTON94

    Par contre, Avec tout l’amour et le respect que j’ai pour lui, c’était un bel emploi fictif qu’il avait aux lusitanos… Il faut le dire… et quelle disquette on a pris avec Everton… mais à vrai dire j’m’en bat… il nous a tellement Fait vibrer… Un artiste !!!! PEACE

  • t27

    susic puis valdo sont ceux qui m’ont fait aimer le football, aimer le psg
    cet art de la feinte et de la passe qui rapproche ces deux joueurs…
    Le football c’etait eux !! (sans oublier Rai bien entendu)

    • tidav974#tropdégde7humiliation

      Sacrés joueurs ces 3 là 😍😍😍

  • t27

    super article, bravo quentin

    • t27

      le prochain focus tu nous le fais sur Safet Susic? pour eclairer les plus jeunes sur celui qui a été le PSG pendant des années 😉

      • Quentin POLIN

        C’est une éventualité mais je vais d’abord essayer de faire directement intervenir les joueurs dans les Focus.

        • t27

          si t’arrives à interviewer Llacer lors d’un focus lui étant consacré tu lui demanderas quel carton jaune l’a le plus marqué? 😉

          • Quentin POLIN

            LOL promis^^

  • tidav974#tropdégde7humiliation

    Wouhaou 😍😍😍 que de souvenirs!!! Comment je l’ai grave kiffé ce joueur. Merci pour le partage!!!

  • Piou

    Mon idole de mes 15 ans avec ginola

  • clarkio777 Emeryte Fan

    C’était vraiment sympa de replonger dans le passé, un super joueur ce Valdo.

  • Tonton Zola – Keep Emery

    Merci pour cet article ! Évoquer Valdo est toujours une idée lumineuse.
    Pour moi, il est victime de la plus grosse injustice du foot brésilien : sa non convocation à la CDM 94. Plus généralement sur la période 93/95.
    Bon y a eu d autres bizarreries avec les Brésiliens, pour Sony Anderson aussi, et T Silva récemment. Mais rien par rapport au cas Valdo

  • kz95

    Bravo pour ce focus ainsi que pour les autres !!!
    Très grand Monsieur d’une gentillesse incroyable et surtout emprunt de modestie !!!
    Je l’ai rencontré assis en Présidentiel avec son plaid sur les jambes avec un ami à lui. Lorsque je le vois, je me prends la tête dans les mains et suis comme un fou et là, ce grand Monsieur Valdo interrompt sa conversation, se lève de son siège tout sourire et le tend la main pour me saluer !!!
    Direct je le prends dans mes bras pour l’accolade. Plus tard, je prends photo et coupe de champagne à la mi-temps dans les salons du carré où on a discuté et rigolé longuement !!!

  • Javi is BACK

    j ai attendu un peu pr lire cet article, je voulais avoir le temps ^^
    c est bien Quentin, bon travail. Et merci Valdo , joueur qui m’a permis de démarrer avec d autres cette passion pour le psg mais aussi pour ce foot que j aime, plein de délicatesse et de classe!

  • David9306

    Merci beaucoup Quentin pour ces portrait .Tu comprendras que celui la me touche un peu plus que les autres 😉

  • Hydargos

    Encore un artiste que Luis Fernandez aimait plus sur le banc de touche que sur le terrain. il n’était même pas sur la feuille de match lors de la finale de la CDF contre Strasbourg.

  • loul

    Merci Quentin, quand c’est bien il faut le dire aussi.

    • Quentin POLIN

      je le prend encore + à coeur du coup ^^

x

Check Also

Rai

Rai : « C’est trop facile pour lui et c’est trop bon pour nous »

Capitaine Rai est heureux de voir Neymar au PSG, très heureux. Même si au final ...