Pastore

Javier Pastore, un tournant à l’été 2015…

La nouvelle blessure de Javier Pastore, hier soir, pour son match de reprise contre le FC Nantes est frustrante pour tout le monde. Déjà, parce que le joueur venait de rentrer en jeu vingt minutes plus tôt et qu’il avait montré beaucoup de promesses. Mais aussi parce que ce nouveau couac montre que le joueur n’a que très peu joué depuis le début de la saison 2015/2016. Depuis le début de saison dernière, il n’a disputé que 33 matches sur 75 possibles soit un petit ratio de 44%. Auparavant, pour ses quatre premières années, il avait participé à 83% des matches joués par le PSG.

Pastore(Capture beIN Sports)

Mais que s’est-il passé à l’été 2015 ? Javier Pastore a participé à la Copa America avec la sélection argentine. Rayonnant, il est installé dans l’équipe des titulaires par Tata Martino et brille par ses performances. Il fait le lien entre la défense et l’attaque dans un rôle de milieu relayeur avancé et atteint même la finale de la compétition avec sa nation. Puis une reprise au Paris Saint-Germain avec qui il participe aux deux premiers matchs à Lille et contre le Gazelec Ajaccio. Une reprise trop tôt ? Le milieu offensif se blesse dès la 9e minute sur le terrain de Montpellier.

Fin août, Laurent Blanc disait ceci en conférence de presse : « Javier est forfait, dû à son problème de mollet. J’ai entendu qu’il avait une déchirure au mollet et je voulais rectifier. Non, ce n’est pas une déchirure, c’est une simple contracture, une simple élongation si vous voulez. On ne peut pas se faire une déchirure lors de l’échauffement d’un match, c’est quand même assez rare. On va attendre avec lui. Il y a du temps pour travailler, pour récupérer, pour se soigner. Il n’ira pas avec sa sélection faire les matches aux Etats-Unis, où l’Argentine a deux matches (en septembre 2015, ndlr). »

Du repos à Paris et une nouvelle préparation lors de la trêve internationale qui porte ses fruits. Javier Pastore est même élu « meilleur joueur parisien » par le site officiel du club en septembre 2015. Au moment où il s’installe dans l’équipe des titulaires, il rejoint l’Argentine pour disputer deux matches avec sa sélection au mois d’octobre. Au moment où il enchaîne les rencontres, il connait un problème de conjonctivite… Sans pouvoir revenir sur les terrains, il déclare forfait en raison d’un nouveau problème au mollet quelques semaines plus tard. Dans une de ses conférences de presse, Laurent Blanc avait même dû rassurer en disant que ce n’était en « aucun cas une blessure diplomatique » en novembre.

De nouvelles blessures à répétition jusqu’à cette distorsion au genou subi contre le FC Nantes hier soir à la suite d’un contact avec Leo Dubois. La cause précise ou l’élément déclencheur est indécis mais pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs. Le joueur a-t-il repris trop tôt sans que son mollet ne soit définitivement soigné ? Le staff médical a-t-il adressé les meilleurs soins au joueur ? Le joueur doit-il remettre en cause son hygiène de vie ? Le voyage en Argentine en octobre 2015 était-il vraiment indispensable ? Beaucoup de questions que l’on pourrait se poser.

Aujourd’hui, toutes les précautions semblaient pourtant de mises pour autoriser le retour de Javier Pastore qui n’était plus apparu sur les terrains depuis le mois d’août. Avec les promesses entrevues durant ses vingt minutes de jeu, la terrible malchance fait que l’argentin pourrait manquer le déplacement du PSG à Arsenal pour le match ô combien important en Ligue des Champions. Et on ne sait pas jusqu’à quand…

A lire aussi >> « Les examens n’ont rien trouvé de sérieux » pour Pastore

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

simone

Marco Simone : « Marquer face à l’OM, je ne pouvais pas faire de meilleur cadeau aux supporters »

Marco Simone a partagé ses souvenirs devant les caméras de PSG TV. De son arrivée ...