rdp

Revue de presse PSG : Di Maria, Aurier, Arsenal…

Vu et lu dans la presse nationale au sujet du PSG ce mercredi 23 novembre 2016.

« Alphonse Areola et Angel Di Maria ont commencé normalement le dernier entraînement hier. Mais seul le gardien a participé à l’intégralité de la séance. Il devrait être en mesure de tenir sa place. Le milieu argentin, qui ressentait encore des douleurs à une cuisse hier soir, a stoppé avant la mise en place. Il est quasi forfait. Pour le remplacer, la tendance serait à une titularisation de Ben Arfa qui évoluait sur le côté droit d’une attaque où figurait aussi Lucas, rapporte L’EquipeUn nul du PSG avec deux buts – ou plus – garantirait quasiment cette première place. Une victoire l’assurerait. Seulement, ce premier rang ne garantit pas grand-chose ensuite. Tout juste minimise-t-il les risques d’un tirage trop acide, en huitièmes, et permet-il de jouer le retour à domicile. Mais il ne promet pas de ne pas tomber sur le deuxième du groupe de l’Atlético de Madrid et du Bayern Munich, ou bien sur celui de la poule du Real Madrid et du Borussia Dortmund. »

« Après le Brexit, « l’Aurierxit », plaisante le quotidien sportif. Hier, Serge Aurier a encore fait parler de lui… involontairement. Le latéral droit a été interdit d’entrer sur le territoire du Royaume-Uni. « On a l’impression qu’il fait l’objet d’un ciblage. Comme s’il fallait trouver une actualité à Serge Aurier. Je n’ai pas le souvenir d’une telle mesure en matière sportive ces dernières années, confie Romain Vanni, l’avocat du joueur. Tout ce que je sais, c’est que mon client ne mettait en rien en danger l’Angleterre. » Une telle mesure a cependant déjà été prise: la saison passée, l’Arménien Henrikh Mkhitarian n’a pas été autorisé à entrer en Azerbaïdjan avec Dortmund, pour un match de C3. Cette décision a mis le club sens dessus dessous pendant plusieurs jours. Le PSG a multiplié les interventions politiques et diplomatiques au plus haut niveau. (…) Le PSG jouera donc sans Aurier mais avec Thomas Meunier ».

« Le PSG ne décolère pas : le club français dit avoir été notifié de la décision mardi à 14h, ce qui « s’assimile à un manque de respect envers le club ». Et voilà qu’il doit faire sans un joueur crucial de son effectif, publie l’AFP. Le Home Office (ministère de l’Intérieur britannique) a de son côté réaffirmé son « droit de refuser un visa à tout individu reconnu coupable de délit », rappelant sa législation très stricte pour tout « non-ressortissant de l’Union européenne ayant été condamné à une peine de prison de moins de 12 mois lors des cinq dernières années ». L’UEFA, qui organise la compétition, s’est enfin dit « profondément déçue » par une décision « regrettable », après avoir assuré qu’elle avait « soutenu le PSG dans ses efforts pour obtenir un visa de voyage » pour Aurier. Il avait ensuite comparu devant un tribunal correctionnel fin septembre pour des faits de violences volontaires sur personne dépositaire de l’ordre public, lors du contrôle de son véhicule par des policiers au petit matin du 30 mai, à la sortie d’une boîte de nuit du VIIIe arrondissement de Paris. Il avait fait appel de sa condamnation à deux mois de prison, qu’il n’aurait de toute façon pas accompli en raison des aménagements de peine. Reste que le quadruple champion de France en titre dispute mercredi l’un des matches les plus importants du début de saison, sur la pelouse d’Arsenal, quatrième de Premier League. Pour défier Arsenal, Emery doit en outre faire sans Layvin Kurzawa, ni Adrien Rabiot ni Javier Pastore. Et si Arsenal déplore également quelques blessés, le PSG dénonce une situation qui affecte l’équité. »

« Quel risque présente- t-il ? Ah oui, peut-être celui de bien défendre ou de marquer un but. Dans l’entourage de Serge Aurier, on préférait hier ironiser sur la situation ubuesque qui affecte une fois de plus le défenseur du PSG, commente Le ParisienUne perte sèche pour le PSG qui n’a plus qu’un défenseur — Presnel Kimpembe — sur le banc des remplaçants, et encore s’agit-il d’un défenseur central. »

« Le retour à l’équipe type des dernières semaines se dessine. Pour suppléer les absences d’Aurier, Kurzawa et Rabiot, Unai Emery alignera sans surprise Meunier, Maxwell et Matuidi. Thiago Motta et Verratti compléteront un milieu de terrain dont le rôle s’annonce prépondérant, lit-on également. Deux postes étaient toutefois en balance hier soir. Celui de gardien de but d’abord où Areola, remis de sa blessure à la cheville, semble disposer d’une longueur d’avance sur Trapp. En attaque, la grande interrogation concernait encore Angel Di Maria. Victime d’une légère contracture derrière la cuisse face à Nantes, celui-ci s’est entraîné avec un strapping hier soir sur la pelouse de l’Emirates Stadium. L’Argentin n’a pas forcé mais il n’a pas ressenti de douleur particulière. A priori, il devrait évoluer aux côtés de Cavani et Lucas. S’il devait déclarer forfait, Ben Arfa ou Jesé serait titularisé. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

pastore

Pastore « travaille dur pour revenir »

Javier Pastore, « bientôt de retour », c’est lui-même qui le dit sur Instagram. Et il « travaille ...