Revue de presse PSG : Emery, communication, Létang, Rabiot…

Vu et lu dans la presse au sujet du PSG ce jeudi 17 novembre 2016.

« Unai Emery a surpris le week-end dernier en écrivant directement aux supporters. Sa communication est ciblée mais aussi encadrée par le PSG, affirme L’EquipeLe texte n’a pas été rédigé par Unai Emery mais par son frère, Igor, qui gère sa communication personnelle et ses différents médias. Cette proximité avec les fans n’est pas feinte de la part du technicien basque même si, en procédant ainsi, il cherche à s’assurer leur soutien, au moins pour un temps, alors que les résultats ne sont pas ceux attendus. (…) En arrivant au PSG, les frères Emery imaginaient pouvoir fonctionner comme à Séville, où ils jouissaient d’une grande liberté de communication. Mais le club les freine, comme il le fait aussi avec les joueurs ou les dirigeants. Récemment, ces restrictions ont pu engendrer quelques différends et quelques tensions en interne, comme lorsque le technicien a été critiqué, voire moqué, sur la scène médiatique, pour son français encore hésitant. (…) Il a été notamment demandé à Emery de parler plus lentement afin d’être mieux compris. (…) Conscient de ses difficultés, Emery a décidé, il y a peu, de suivre des cours de français plus intensément. »

« L’entraîneur a instauré une communication interne rigoureuse. Avec notamment une règle : celle de parler en français. Et ce dans toutes les situations, sur le terrain et en dehors. Seuls Jesé, qui ne maîtrise pas encore la langue, et Angel Di Maria, sur certaines séquences, bénéficient d’un traitement à part, ajoute le quotidien sportif. Il n’est pas rare de voir les adjoints Zoumana Camara ou Juan Carlos Carcedo, en bord de terrain ou dans le vestiaire, affiner les consignes auprès des joueurs restés interdits devant des demandes pas forcément limpides. (…) Emery a su faire évoluer son rapport avec ses joueurs depuis quelques semaines. Les séances vidéo, particulièrement longues les quatre premiers mois, ont été raccourcies. Ce qui a été loin de déplaire à certains cadres, un peu lassés de ces cours théoriques. Son rapport avec certains de ses joueurs a également évolué. Emery a su entendre que certaines de ses attitudes trop démonstratives sur le bord du terrain agaçaient. Il s’est adapté. »

« Vexé par l’arrivée de Patrick Kluivert à la tête du département football du club parisien, Olivier Létang a eu des velléités de départ durant l’été. Il a proposé ses services à Monaco. Létang prendra également la température auprès de clubs anglais. Tout le petit milieu du football sait que Létang a remué ciel et terre cet été pour aller voir ailleurs. Avant d’être conforté à l’automne dans son rôle de directeur sportif, écrit Le ParisienC’est le signe qu’il conserve quelques relais de poids à Paris où l’on apprécie sa capacité de travail. (…) Les tensions persistent aujourd’hui et Létang aime en privé brocarder le rôle de Kluivert, n’acceptant finalement pas l’idée d’être son… adjoint. Aujourd’hui, les prolongations de contrat achevées ou en cours de Kimpembe, Cavani ou Thiago Silva sont traitées par le directeur du football. »

Au sujet d’Adrien Rabiot (déchirure), L’Equipe évalue à trois semaines son absence, Le Parisien table sur un mois d’indisponibilité.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[info CS] Agent d’Antonio Rüdiger : aucun transfert n’est prévu au PSG

Depuis plusieurs jours, divers journaux tel le « Corriere Dello Sport » laissaient entendre que ...