Revue de presse PSG : Lucas, Di Maria, Meunier, concurrence…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 3 novembre 2016.

« Doublure de Serge Aurier, ex-attaquant devenu arrière droit, franc-parler rafraîchissant : pour décrire Thomas Meunier il faut désormais ajouter cette volée incroyable qui lui donne une petite place dans l’imaginaire collectif et offre au PSG les 8e de finale de la Ligue des champions, publie l’AFP. Débarqué à Paris début juillet pour 4 ans en provenance du FC Bruges (transfert estimé à 7M€) à la suite d’un bel Euro-2016 personnel avec l’équipe de Belgique, Meunier ne s’était signalé que dans la pré-saison par un doublé en match amical face au Real Madrid (3-1), dans l’International Champions Cup. Puis par quelques déclarations sans fioritures, dont la candeur lui a parfois joué des tours, sorties de leur contexte. Cantonné dans l’ombre d’Aurier, ce grand gaillard (1,90 m, 82 kg) a néanmoins eu du temps de jeu, avec désormais 10 matches disputés sur les 16 déjà joués par le PSG cette saison toutes compétitions confondues. »

« Avec l’exigence et le travail, la concurrence est l’un des trois piliers de la méthode Unai Emery. Pourtant, les faits récents contredisent ce principe, juge Le Parisien. Angel Di Maria, sans cesse reconduit malgré un début de saison médiocre, illustre au mieux le virage pris par Unai Emery. En réduisant à sa plus simple expression son mode de rotation, Unai Emery a au moins répondu en partie à la pression de certains cadres. Difficile de bousculer les grognards du milieu, Marco Verratti ou Thiago Motta, très influents dans le vestiaire. En attaque, Jesé et Ben Arfa ne représentent visiblement pas des alternatives convaincantes à ses yeux. Emery prend toutefois un double risque : celui des blessures et celui de la démobilisation des non-titulairesLes profils les plus « à risque » sont ceux de Marquinhos, Di Maria et Cavani, qui jouent tous les matchs, en club comme en sélection nationale. »

« Après son choc à la tête à Bâle, Thiago Silva a passé un scanner de contrôle hier dans la journée. L’examen n’a rien révélé de préoccupant, rapporte le quotidien francilien. Mais le défenseur brésilien reste incertain pour la réception de Rennes dimanche. Le capitaine parisien se rendra au camp des Loges aujourd’hui pour poursuivre des soins, alors que la grande majorité de ses coéquipiers profitera d’une journée de repos. »

« Décevants face à Bâle, Lucas et Angel Di Maria ne jouent pas au niveau espéré et pèchent devant le but. Ils restent néanmoins des titulaires inamovibles d’Emery, lit-on dans L’Equipe. Lucas pèse, mais de manière trop souvent inoffensive pour une équipe qui domine et se procure autant d’occasions. (…) Dans l’investissement, Di Maria est mieux depuis quelques jours. Dans l’efficacité, en revanche…  Son entraîneur lui maintient une confiance inébranlable, quelles que soient ses prestations : l’Argentin, avec un temps de jeu total de 1 194 minutes, est le deuxième joueur le plus utilisé cette saison au PSG. Comme si Emery estimait qu’une concurrence trop accrue allait nuire, à terme, à son joueur vedette. Pour l’heure, l’absence de concurrence ne le stimule que mollement. (…) Depuis le retour au 4-3-3, les latéraux n’apportent plus le nombre aux abords de la surface de réparation et prennent de moins en moins les couloirs. Une meilleure coordination des courses offensives et un peu plus de joueurs présents dans les vingt derniers mètres semblent un axe de réflexion. Cela vise aussi les milieux relayeurs, qu’Emery aimerait voir se projeter davantage mais qui évoluent très bas depuis deux matches, dans les mêmes zones que… les latéraux. Finalement, se pose la question du système, pas forcément adapté à la philosophie d’Emery. Se pose aussi celle de la concurrence. Di Maria et Lucas sont reconduits systématiquement, d’une rencontre à l’autre. Jesé et Ben Arfa doivent alors se contenter de bouts de match. Depuis la réception de l’OM, ces deux-là signent pourtant des entrées sérieuses, appliquées, sans état d’âme apparent. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Pour Jardim, « le championnat est plus équilibré cette saison »

Mais qui va bien pouvoir arrêter l’AS Monaco ? Avec encore une correction faite sur ...