Revue de presse PSG : Lyon, Ben Arfa, NAK, Aulas…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse française ce dimanche 27 novembre 2016.

« C’est un match important mais pas couperet, assure Bruno Genesio à propos de l’affiche qui va opposer ce dimanche soir l’OL au PSG. Avec sept points de retard sur le club parisien, 3e, et 10 ce matin sur le duo de leaders composé de Monaco et de Nice, l’OL n’a néanmoins pas trop intérêt à lambiner s’il veut garder encore un (mince) espoir de bousculer l’ordre établi en tête de la Ligue 1, commente Le Progrès. Il est vrai que par le passé le club lyonnais a su inverser des tendances a priori compromises. On se souvient que l’OL avait justement fait tomber l’indestructible et omnipotent leader parisien pour la première fois la saison dernière (2-1, le 28 février). Dans ce nouveau combat que les coéquipiers de Gonalons espèrent mener droit dans les yeux, face à un PSG d’Emery peut-être moins dominateur que son devancier, un succès pourrait comme il y a neuf mois servir de match référence et de déclic dans la reconquête espérée. »

« Lyon-PSG n’est jamais décevant, promet L’EquipeSans Pastore, Di Maria, Kurzawa ni Rabiot, soit à peu près trois titulaires, Unai Emery n’aura pas tout à fait les mêmes solutions, ni la même marge. Malgré ces forfaits, le PSG semble conserver une certaine marge sur son adversaire du jour, dont la convalescence n’est pas achevée. À Lyon, la fièvre est tombée, mais les jambes sont encore molles. »

« Après avoir longtemps tenté de conclure le retour d’Hatem Ben Arfa, l’OL a assisté, de manière impuissante, à sa signature chez son rival parisien, se souvient le quotidien sportif. Ben Arfa sait qu’il sera probablement confronté à des réactions hostiles du public lyonnais. Une rancœur déjà manifestée par les supporters de l’OL présents à l’occasion du Trophée des champions. […] Dans le clan de HBA, personne n’était véritablement convaincu par l’idée de revenir dans le Rhône. Et au moment où la piste lyonnaise s’éloigne, le rêve de voir le PSG s’activer. Au-delà de l’affection présidentielle et populaire, son éventuelle arrivée ne fait toutefois pas l’unanimité au sein du club de la capitale. À commencer par l’entraîneur Laurent Blanc, opposé à cette possibilité. Fin juin, le licenciement de l’ancien sélectionneur, remplacé par Unai Emery, va changer la donne et la position du club. Le PSG part alors de loin. Après avoir pris de nombreux renseignements, Olivier Létang s’active pour rattraper le temps perdu en coulisses. Mais c’est ensuite un coup de fil de Nasser al-Khelaïfi à Hatem Ben Arfa qui va permettre au club francilien de faire basculer définitivement ce dossier. Après avoir rapidement conversé avec le joueur, le président parisien tend ainsi le téléphone à… Unai Emery, présent à ses côtés et qui finit par le convaincre ».

« Les attaques répétées de Jean-Michel Aulas, contre le PSG ont fortement agacé son homologue parisien, Nasser al-Khelaïfi. Même si le climat s’est apaisé, ce dernier n’a pas oublié, lit-on par ailleurs. Du côté du PSG, on indique que leurs relations sont toujours fraîches. Tout en soulignant que la communication de l’OL autour du match de ce soir, qui raille le manque d’ambiance au Parc des Princes, n’est pas faite pour les réchauffer. »

« En championnat, Paris paie son retard à l’allumage et se trouve déjà lancé dans une course-poursuite plus périlleuse que prévu pour suivre le rythme de Nice et Monaco. Le PSG a déjà perdu en principauté fin août et attend la visite des Aiglons le 11 décembre, écrit Le Parisien. Le PSG a remporté un seul de ses dix derniers déplacements de Ligue 1 à Lyon, le jour de son sacre, le 12 mai 2013 (1-0). Lyon est-il sur ses terres la bête noire du PSG ? « C’est un grand test, coupe Unai Emery. L’équipe a accompli du bon boulot à Arsenal. J’attends beaucoup d’elle pour démontrer notre progression. Je veux une formation jouant ensemble, avec la même mentalité qu’à Londres. L’OL a surmonté quelques doutes. Ce sont trois points importants. » Face aux Gones, Paris peut envoyer un coup de klaxon qui résonne dans l’Hexagone. Il lui manque, depuis cet été, une victoire référence, un match fondateur. Le Parc OL, où le PSG avait chuté pour la première fois de la saison en février dernier (2-1), est le cadre idéal pour rappeler à tous qui est la plus grosse cylindrée du championnat. »

À propos Marc Alvarez

  • sg11

    Bonjour et bon dimanche à tous.

  • LE LapinouMaské

    Bonjour Paris !!!!

    • David9306

      Bonjour tout le monde !!!

      • LE LapinouMaské

        En bon parisien , le monde ne m’interesse pas !! ^^

        • David9306

          C est pas grave, je le fais pour toi ^^

  • Shürâ

    A l’heure actuelle je déteste plus Lyon que l’Om c’est dire. …Faut impérativement gagner ce soir et fermer la bouche à ce vieux débris qui me sort par les trous de nez ….

    • LE LapinouMaské

      On a quand meme pas de bol je trouve , nos 2 plus grosse rivalités sont montés de toute piece …. rien d’historique au final ….

      • Suppamike75

        Montée de toute pièce où pas, la rivalité contre Marseille est historique. Elle a été montée de toute pièce mais elle avait un sens sportivement car après l’ère Bordeaux, Paris était la meilleure équipe pouvant concurrencer Marseille sur le terrain. En plus elle a un sens même au delà du foot, les 2 villes étant les plus grosses de France.

        • LE LapinouMaské

          Ok, mais ca ne supprime pas le fait qu’avant 1989 sportivement , et 1991 rachat du PSG par C+ uniquement pour monter cette rivalité et vendre leur abonnement C+, tout le monde en avait rien à foutre de cette rivalité …

      • jupsg85

        Qulle rivalité n’est pas montée de toute pièce?
        Historique ou pas une rivalité est forcément montée.

    • gicma

      Moi c’est aulas que je déteste avant tout les matchs contre l’ol m’excite moins que contre l’om.

      • LE LapinouMaské

        Exactement , c’est aulas qui me degoute .. Lyon, j’en est strictement rien à foutre perso ^^

  • Kluivert confirme au JDD que le PSG cherche à acheter un club pour y prêter ses jeunes joueurs. J’avais eu l’info « Eupen ». Puis plus rien. https://t.co/TR75ZnCLtr

    • Parisien jusqu’à la fin

      Nickel , après faudra choisir le bon pays .

      • LE LapinouMaské

        en 2eme division espagnol , club de milieu de tableau , serait tres bien …

    • Olivier M.

      Il y a eu l’équivalent de ça à l’époque Canal avec le partenariat avec Chateauroux dont Denisot fut ensuite le Président après son passage à la tête du PSG.
      Patrick M’Boma, par exemple, fut ainsi prêté au club berrichon alors en D2.

    • Ataturkiye

      C est pas une bonne chose je trouve.. Nos jeunes progressent au contact de nos stars. Ils progressent a l entrainement mais aussi en matchs. Si tu les envoyes jouer dans un championnat de 2nde zone, ils ne progresseront pas. Et surtout, pour faire le nombre, le club va recruter d autres Stambouli et Krycho qui vont boucher l horizon des jeunes.
      Tres mauvaise strategie pour moi.. C est derniers tps, on etait sur la bonne voie mais la, Kluivert me fait peur…

      • max17

        Imaginions qu’on rachete le pfc ou Créteil , est ce qu’il y a des lois empêchant les joueurs de deux clubs dans cette situation de s’entraîner ensemble ? .
        Si on pouvait faire une équipe B improvisé , façon club espagnol perso ça me plairait bien

      • Giuliano

        Ca permet surtt de tenter des paris plus nombreux en contournant la regle des 7 joueurs max pretes.
        Acheter des pepitesde 17 18 ans etrangeres et les faire jouer dans le club filiale c la meilleur soluce.
        Faut juste trouver le bon club y mettre un coach avec la meme philosophie que paris et le tour est joue….facile a dire….
        L ideal serait un club de l2 espagnol on pourrait ainsi y envoyer les titis pour finaliser leur formation.une exp etrangere et un nivo sup a la cfa ne peut que leur faire passer un cap

  • Verrartiste-Cavani Capitaine!

    la victoire et rien d’autres ce soir!!!!!

    • LE LapinouMaské

      la victoire et rien d’autres COMME TOUJOURS !!!

  • Zeuta (PSG 90′)

    On avait dit fin de semaine dernière qu’on en saurait plus sur le niveau de notre équipe après le match face à Lyon.
    On va donc voir…

    • LE LapinouMaské

      Voyons !! et experons que l’on voit clair ..

      Salut Brigitte … ^^

  • PirloArrow

    Vous noterez qu’au milieu de ces papiers, qui rappellent tous notre « mauvaise série » en terres lyonnaises, l’on ne trouve pas une seule parenthèse, pas la moindre virgule, pas une simple annotation, qui rappelle qu’on les a tapés 4-1 lors de notre dernière confrontation. Je ne crois pas du tout à quelque chose de volontaire de la part des différents journaux, mais je pense que c’est quelque chose d’inconscient qui pose un peu le rapport en Paris et la presse en ce moment..

    • Flaco unchained

      Peut être qu’ils en ont parlé mais la revue de presse implique une sélection des passages de la part de CS

  • Vivabali

    Commentaires concernant les propos de Kluivert sur la recherche d’un club …

    Pourquoi pas …
    Mais commençons par autoriser les réserves pro de pouvoir accéder au National voire la L2 comme en Espagne.
    Une décision simple à prendre ? Pas en France …

  • 🔵 Captain Tsubasa 1o 🔴

    On a perdu en principauté et au final il y a combien d’écart avec eux ? 3 points.

    Eux font une saison tonitruante et nous mitigé, ok.

    Sachant que les équipes ferment complètement le jeu face à nous et pas face à Nice et l’ASM ça n’a rien de passable.

    Hier j’ai vu un beau Monaco mais un OM ouvrant bien davantage les vannes qu’au Parc où ils ont siéger dans leurs moitié de terrain voir surface se contentant de nous empêcher d’avancer de façon net pour marquer en se dépouillant sur chaque ballon.

    Bref on veut faire tomber Paris au bénéfice des autres on l’a bien compris, mais rien ne fera tomber la tour eiffel et la ville de Paname, on vous prend tous 1 par 1 x)

x

Check Also

Prêté par le PSG, Guedes réussit sa première avec Valence

Prêté dans les toutes dernières heures du mercato estival par le Paris Saint-Germain au Valence ...