Revue de presse PSG : Turnover, Ben Arfa, Jesé, Nantes, ultras…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 19 novembre 2016 dans la presse française.

« La dernière fois que l’on a vu Unai Emery procéder à un turnover qui concernait toutes les lignes, on n’a rien vu. C’était un samedi après-midi nancéien, lance L’EquipeAvec dix matches en 33 jours, Emery et son staff doivent gérer les temps de jeu et les appétits. Cela commence dès aujourd’hui, contre le FCN. Ben Arfa, Jesé, Krychowiak ou Kimpembe ont le droit d’y croire. (…) Vent de face, Ben Arfa et Jesé ont baissé la tête et travaillé sans broncher, ce qui n’a pas échappé à leur entraîneur. S’il veut jouer sur tous les tableaux, ce dernier sait qu’il va devoir ménager Cavani et Di Maria. L’international français semble avoir une longueur d’avance ce matin pour commencer contre Nantes. Même si les mises en place d’Emery ne sont plus toujours censées donner d’indices, celle d’hier pourrait offrir une tendance : en attaque, dans la même équipe, figuraient Cavani, Lucas et Ben Arfa, tout comme Matuidi et Thiago Motta. Il y avait Nkunku aussi. La fausse piste ? »

« Dans un courrier, le 16 novembre, le ministre de l’Intérieur redit au PSG qu’il est trop tôt pour organiser des déplacements d’ultras, écrit Arnaud Hermant. Le premier policier de France rappelle le club parisien à ses devoirs et aux engagements qu’il a pris. À savoir respecter une période de test d’environ six mois et de limiter à 150 le nombre d’ultras pouvant entrer au stade à chaque match. (…) Hier, le PSG disait ne pas avoir reçu cette communication. (…) Dans l’esprit du ministre et des pouvoirs publics, il n’est donc pas question qu’il y ait des supporters ultras du PSG à Londres et à Lyon. À Lyon, les ultras espéraient obtenir plus d’un millier de places. Les deux clubs se sont mis d’accord, selon l’OL, sur 771 places à 30 € l’unité, pour le match aller comme le retour. (…) À Bâle le 1er novembre, 150 ultras étaient en tribune. Le PSG leur a payé le voyage en cars. Un traitement de faveur qui n’a pas manqué de faire grincer des dents les autres fans parisiens, qui s’étaient déplacés par leurs propres moyens. La problématique risque de se compliquer encore un peu puisque ce sont maintenant les anciens de Boulogne qui souhaitent pouvoir retrouver leur tribune. »

« Unai Emery aborde une semaine qui pèsera lourd au moment du bilan de la première partie de saison. Après la réception de Nantes cet après-midi, le PSG se déplace deux fois de suite en terres hostiles, observe Le ParisienCet après-midi, l’un ou l’autre des deux attaquants (Ben Arfa, et Jesé) devrait d’ailleurs fêter sa première titularisation depuis des lustres. Trois éléments blessés, et non des moindres, manqueront à l’appel aujourd’hui : Areola, Kurzawa et Rabiot, mais le PSG pourra à nouveau compter sur Kimpembe et Pastore. Le jeune défenseur central a été réintégré après la signature de son nouveau contrat et la fin d’une sanction qui ne disait pas son nom. Quant à l’Argentin, huit semaines après sa dernière apparition, il semble avoir soigné ses mollets douloureux et pourrait revenir dans la danse dès aujourd’hui. Sa saison peut recommencer aujourd’hui. Celle du PSG, elle, doit s’accélérer. »

Le quotidien francilien revient sur un épisode de la vie de HBA après sa double fracture tibia péroné suite à un tacle de Nigel de Jong : « En 2010, Hatem Ben Arfa, alors à Newcastle, a sauvé sa jambe gauche grâce à l’intervention d’Eric Rolland, déjà docteur du PSG. (…) Dans l’hôpital insalubre de Manchester, le jeune joueur a contracté une infection par staphylocoque doré. La situation est très grave. Eric Rolland décide de le rapatrier immédiatement là où il exerce, à la Pitié-Salpêtrière, et tente une opération délicate. Qui réussit totalement. »

« Unai Emery, qui aura de grosses affiches à négocier, dont un déplacement crucial à Arsenal dès mercredi en Ligue des Champions, va devoir mettre en place une rotation plus importante que celle en vigueur avant la trêve internationale. C’est une chance à saisir pour l’Espagnol Jesé, qui a quitté le Real Madrid parce que barré par l’indéboulonnable BBC (Gareth Bale, Karim Benzema, Cristiano Ronaldo), mais n’a pour le moment guère plus à se mettre sous la dent depuis son transfert au PSG, publie l’AFPDes débuts ratés qui n’inquiètent pas son entourage, où l’on assure avoir « pleine confiance en son jeu et dans sa réussite au PSG, parce que c’est un grand footballeur, très talentueux » (…) A-t-il les armes pour s’imposer malgré cette concurrence XXL? Jesé a en tout cas toujours suscité beaucoup d’espoir en Espagne ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Dante : « Même si nous gagnons à Paris, nous ne serons pas encore champions »

Interrogé par Kicker sur les difficultés actuelles de son ancien club le Vfl Wolfsburg, Dante ...