rothen

Rothen raconte le « fou furieux » Vahid

Jérôme Rothen a découvert dès sa signature au PSG qui était Vahid Halilhodzic. C’était en 2004. Une expérience qu’il n’oubliera pas.

« Ma préparation la plus dure ? Avec Vahid. Au bout d’une semaine, j’avais fait l’année! Quand j’ai signé à Paris, je sortais d’une grosse saison. Finale de Ligue des Champions, j’avais presque joué tous les matches de Championnat, Coupe de la Ligue, Coupe de France… On était allé loin dans toutes les compétitions. Plus l’Euro après au Portugal… J’ai signé mon contrat en revenant du Portugal. Le président me dit: « on te donne 3 semaines de vacances ». Je suis allé au Camp des Loges, ils avaient repris. Vahid me reçoit dans son bureau, et il me dit « Tu nous retrouves la semaine prochaine au milieu du stage ». Je lui réponds « Comment ça la semaine prochaine ? Je pars en vacances ». Il dit « non, non, tu as signé au PSG, tu es là dans une semaine ». Je lui explique que j’ai besoin de récupération. Il me dit que je n’étais pas titulaire à l’Euro. Comme je viens de signer, j’accepte. J’arrive en stage, sans avoir perdu ma condition physique du coup. Et là, il me fait bosser individuellement3 séances par jour. Au bout du 3e jour, je n’arrivais même plus à monter les 5 marches de la réception à ma chambre. Je me suis dit « C’est un fou furieux ». Il me faisait faire des 5 minutes à fond autour du terrain à jeun le matin. Tout ça a duré 15 jours. Je n’ai jamais vu ça… A l’arrivée, deux mois après je me suis pété…à la cheville en C1 contre Porto. Je pense que j’étais à bout de force ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

pastore

Pastore « travaille dur pour revenir »

Javier Pastore, « bientôt de retour », c’est lui-même qui le dit sur Instagram. Et il « travaille ...