severac-parisien

Séverac accuse Létang d’être à l’origine du dénigrement de Kluivert dans les médias

Dominique Séverac, journaliste du Parisien, suit au jour le jour l’actualité du PSG. Il donne de bons et de mauvais points à Unai Emery.

« Pour l’instant, Emery, c’est une réussite. Les résultats sont bons, le jeu moins mais on ne peut pas installer un jeu en quelques mois. Laissons lui du temps pour transformer en profondeur la tactique. Sa volonté de parler français traduit son respect et son attachement à la France et au PSG. Ses principes semblent les bons. En revanche, il y a un domaine où il est grandement décevant, c’est la concurrence ou la rotation. Ben Arfa n’a pas été bon samedi mais comment l’être quand vous ne sentez jamais la confiance du coach. Lucas est mauvais comme tout depuis des semaines et des semaines et joue. Di Maria va mieux à droite mais avant quelles difficultés! Jesé et Ben Arfa ne pourront jamais être bons s’ils ne jouent jamais. C’est une évidence. Même Augustin. Tout le monde dit qu’il a réussi ses débuts. Une grande première période surtout. Après la pause, il s’est éteint. Juste avant de sortie, il en était à un ballon touché en seconde période. Il n’avait plus rien dans les chaussettes parce qu’il ne joue jamais. Emery, qui fait tout bien jusque-là, gère assez mal son effectif », a affirmé le journaliste lors du chat du quotidien.

Il évoque également l’acharnement d’Oliver Létang qui veut détruire l’image de Patrick Kluivert, grâce à des relais dans les médias. « Kluivert est dénigré en interne par Létang et en externe par les amis de Létang parce que Létang ne supporte pas son arrivée, ajoute Séverac. Le Néerlandais travaille vraiment, a déjà bouclé les prolongations de Kimpembe, Thiago Silva et Cavani. D’autres vont suivre. Il a en charge tout le secteur pro. C’est vaste. Sa méthode, c’est de vivre en immersion avant de trancher. Ce n’est pas Monsieur je sais tout. Pour l’instant, ses premiers pas sont positifs. Mais comme il n’a aucun relais médiatique, vous entendrez forcément du mal de lui et Létang en sera à l’origine. Lui dispose de plus de relais d’opinion. »

À propos Redaction

x

Check Also

mhscpsg3

[Live & Lab] Montpellier / PSG : 3-0 (2nde mi-temps)

80′ Contre, Boudebouz frappe de loin et trompe Areola (3-0) 79′ Kurzawa, décalé, centre mal ...