Mediapart révèle quelques clauses du contrat de Thiago Silva

Le contrat de Thiago Silva a été scruté à la loupe par Mediapart pour les soins de son enquête Football Leaks. Allocations logement, diverses primes, salaire net, tout est révélé par la presse. Le journal en ligne révèle notamment que le PSG aurait réglé à l’Italie les impôts que devait payer le capitaine parisien, soit 2,5 millions d’euros, mais aussi que le club de la capitale ne calcule pas le salaire du joueur en fonction de l’imposition française, le PSG payant les différences (ce qui a valu l’histoire du dernier salaire de Zlatan Ibrahimovic). Le salaire de Thiago Silva est donc figé malgré la dure imposition française, le PSG paie donc ses impôts. De plus, le joueur touchant plus d’émoluments de la part de Nike lorsqu’il était au Milan AC, le PSG lui verse la différence entre ce que son équipementier lui offrait en Italie et maintenant. Mediapart a également évoqué les nombreux avantages dont dispose le joueur.

  • une allocation logement de 12 000€ net
  • huit allers-retours Paris-Rio en classe affaires pour le joueur et sa famille
  • cinq places VIP « Club Étoile » pour tous les matches joués au Parc des Princes
  • 400 000 € net de prime en cas de titre de champion de France
  • 300 000 € pour une qualification en Ligue des champions
  • 250 000 € pour une victoire en Coupe de France
  • 1 million d’euros en cas de victoire en Ligue des champions
  • 350 000 € s’il participe à 60 % des matchs officiels de l’équipe
  • 33 333 € en cas de respect des règles éthiques (pas de commentaires négatifs sur le club, disponible envers les supporteurs, bon comportement sur le terrain avec partenaires, adversaires et arbitre, pas de paris sportifs)

Mediapart ajoute toutefois que les tentatives de Paulo Tonietto d’envoyer son joueur ailleurs qu’au PSG ne lui serait pas bénéfique puisque l’agent toucherait 2 millions d’euros si son joueur prolonge à Paris.

thiago-contrat

À propos Quentin Polin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée