Thiago Motta : « Dans ces cas-là, le football reste à l’écart »

Le drame qui a touché le monde du football suite au crash de l’avion de l’équipe de Chapecoense était encore dans toutes les têtes hier, et surtout dans celle de Thiago Motta qui connaissait personnellement l’un des disparus. Lors de la saison 2007-2008, alors à l’Atlético Madrid, le milieu parisien a évolué avec Cléber Santana, décédé mardi matin. Interrogé en zone mixte sur ce drame, le vice-capitaine parisien a logiquement tenu à rendre un hommage appuyé à son ancien coéquipier et à l’ensemble des disparus.

« Une tragédie comme celle-ci, c’est toujours compliqué. Dans ces cas-là, le football reste à l’écart. On pense à la famille. Je connaissais Cléber Santana qui a joué avec moi à l’Atlético. Ce n’est pas facile à gérer, mais on se doit de soutenir la famille parce que ça reste une grosse douleur et c’est une grande tristesse. Aujourd’hui, la vie doit continuer »

À propos Quentin Polin

  • Exactmat

    apparemment c’est dû à une panne d’essence , c’est malheureux…

    • Smirnov Commando

      Je crois que c’est le pire car à la rigueur quand c’est dû à la météo, ou à une panne on se dit que c’est la faute à pas de chance, mais aller expliquer aux familles qu’ils ont perdu leurs proches car un gus a oublié de faire le plein, c’est hallucinant.

      • JavieroVerratte – UefaMafia

        Apparemment l’avion à du attendre pour se poser car la piste n’était pas libre, il a fait des tours dans le ciel en attendant et est tombé en panne sèche. C’est pour ca qu’il y a des survivants dailleurs, pas de carburant = pas d’explosion. Bien triste en tout cas, accident évitable.

        • Shahdow

          Merci les compagnies low cost

  • kingcrefomac

    Eternel motta,tu donne des envies de suicide a ben sahar enfoiré! Lol

  • Hellocowboy

    Pour ceux que ça intéresse, sachez qu’en cas de crash d’avion, vous avez le maximum de chances de survie en étant assis à l’arrière de l’appareil, en classe économique. À l’avant vous prenez plus de 15G, ce qui vous tuera sur le champ, au milieu, vous êtes assis au dessus des reserves de carburants et prêt des réacteurs qui vous feront exploser instantanément, tandis qu’à l’arrière, vous ne prendrez en moyenne « que » 6G, ce qui est à la limite du supportable pour un corps humain. À condition de bien bloquer sa tête entre ses genoux pour éviter le coup du lapin ou les jambes qui vous rentrent dans le thorax et vous tuent, vous pouvez techniquement survivre. Bien sûr vous serez bons pour un an et demi de kiné intensif, mais c’est mieux que l’autre option. Enfin, un mot sur les gilets de sauvetage: en cas de crash en pleine mer, il faut enfiler son gilet et sauter avant l’impact en étant droit comme un I pour donner le moins de surface de contact avec l’eau, mais aussi et surtout éviter de gonfler son gilet avant de sauter! Sinon, vous pouvez être trop gros pour passer par la porte et vous condamner. Et même si vous réussissiez à vous faufiler avec le gilet gonflé, ce dernier exploserait au contact de l’eau, et vous devriez faire la planche pendant au moins 48H le temps que les secours arrivent. Si jamais aucune des conditions de survie n’est réunie (par exemple en cas de décrochage vertical au dessus d’une ville, vous allez prendre 15G par le bas de manière harmonieuse donc vous êtes foutus), pensez soit à vous calmer et à oublier les hurlements de vos voisins pour faire un bilan de votre existence, ou alors prenez le masque à oxygène au dessus de vous et inspirez très fort et très vite, vous allez être shooté et ne rien comprendre.

    • JavieroVerratte – UefaMafia

      On peut choisir son siège ?

      • Hellocowboy

        Le meilleur siège est celui côté couloir. En cas de crash, si jamais vous survivez, il faut fuir au plus vite la carcasse qui menacera de s’embrasser à tout instant, ou qui diffuse déjà des flammes et des gaz toxiques. Pour cela, il ne faut pas être bloqué par un cadavre disloqué à côté de vous, ou par une foule déjà en rang pour sortir. En entrant dans l’appareil, pensez à noter le nombre de rangées qui vous séparent des sorties de secours. S’il y a de la fumée partout, vous ne pourrez compter que sur votre mémoire pour vous échapper et survivre.

        • JavieroVerratte – UefaMafia

          Putain tu fais flipper… Pk tu sais tout ca, tu as la phobie des avions ?

          • Hellocowboy

            Oui. Je voyage presque exclusivement en train. La dernière fois que je suis allé en Laponie, j’ai fait 72H comme ça! Mais j’ai déjà pris l’avion plusieurs fois cela dit.

          • JavieroVerratte – UefaMafia

            Ah oui effectivement mieux vaut prévoir quelques jours de congés en plus =) Moi je l’ai pris pour faire Paris-Dubai / Dubai-Maurice et au retour il y a eu un gros trou d’air au dessus de l’Océan Indien j’ai eu la peur de ma vie, le type à coté de moi à vu son café littéralement volé et tout le monde à crié c’était badant pour moi qui suis un flippé de l’avion… Je ne le prendrais qu’en cas d’extrême urgence à présent, plus jamais j’espère. Et les gens qui te sortent que c’est le moyen de locomotion le plus sur ca ne me rassure pas du tout, avec mon auto je peux freiner et tourner pour esquiver. Dans l’avion tu as juste à prier pour ne pas trop souffrir… Bref vive les pieds sur terre !

          • JP95_PSG

            Grave , maîtriser ses actes c’est la meilleur des choses
            J’aime pas etre dependant des autres

            J’avais des appréhensions avec l’avion aussi , surtout l’atterrissage sans que ca soit une phobie , mais ca fais chier meme les ptites turbulences ca te secoue un peu de l’intérieur lol

            Perso j’suis une grosse flipette concernant la vitesse + altitude , les manèges c’est pas pour moi du tout

            Parcontre separement çava , pas de soucis

    • kingcrefomac

      Merci pour l’info l’ami.

    • Smirnov Commando

      Le seul truc qui m’angoisse en avion c’est d’imaginer que moi je meurs alors que d’autres arrivent à survivre, je trouverais ça très injuste et une vraie insulte à ma personne. En revanche si tout le monde y passe, alors ça va.

      • Hellocowboy

        La vie est injuste pour tout le monde, c’est justement cela qui la rend juste.

        • JavieroVerratte – UefaMafia

          J’aime te lire sur ce sujet n’hésite pas si tu es inspiré !

      • Loubs94

        Mdr t con

    • Jean Mathias

      Ton commentaire est tellement très instructif que j’en ai fait un copier coller sur un post it virtuel.

      Merci !

      • JavieroVerratte – UefaMafia

        A lire rapidement en cas de crash =)

      • Hellocowboy

        Dans ce cas regarde aussi ma réponse à JavieroVerrate qui concerne le choix du siège pour completer ton post it.

        • Jean Mathias

          Déjà fait !

    • KoWeS

      Mdr. Dans le cas d’un amerissage on utilise les gilets de sauvetage. En aucun cas l’appareil est « ouvert » si ce n’est pas la raison du « crash ». L’avion étant pressurisée. Il faut gonfler le gilet quand on est dans l’eau. Sinon pour le reste. Ouais, y’a plus de chance de survit quand on est à l’arrière. Après la chance joue pour beaucoup.

      • Hellocowboy

        C’est ce que je dis oui, il gonfler son gilet uniquement dans l’eau. Ensuite je parle de crash, pas d’amerrissage avec les bouées et les toboggans.

        • KoWeS

          Tu ne peux pas sauter de l’appareil en plein chute. Tu risques de te faire hapé par les réacteurs.
          Enfin bon ! Si ce n’est que l’avion est le transport le plus sûr encore. Faut pas non plus avoir trop peur. Il y a tellement de régularisation à respect que les compagnies préfèrent ne pas voler plutôt que devoir payer des indemnisations aux victimes.

          • Hellocowboy

            Oui si tu saute en pleine chute tu as 90% de chances de te faire broyer par le réacteur, mais le pilote peut décider de couper les réacteurs au moment du crash pour ceux qui veulent sauter.

          • KoWeS

            Non ce n’est pas la procédure. Le pilote tentera de sauver tout le monde quoi qu’il arrive. Ils sont payés pour ça et ils donnerait leurs vies en échange pour sauver tout le monde. Encore une fois. La pressurisation les mecs. Ce n’est pas possible d’ouvrir l’appareil sans danger.

          • JavieroVerratte – UefaMafia

            Ne gâche pas tout laisse moi croire que j’ai une chance de sauter !!^^

          • PSG+1970 – Jean2Maurice

            tu as une chance, si ton avion à explosé et qu’il s’est ouvert de lui-même! 😉

          • PSG+1970 – Jean2Maurice

            lol pourquoi pas, d’accord avec toi pour le reste, mais le coup des passagers qui sautent de l’avion car le pilote à ouvert la porte… noooon là c’est trop ^^
            il y a des procédures rabachees encore et encore par tout le personnel navigant pour justement ne pas avoir à réfléchir en cas de problème et ainsi ne pas céder à la panique mais agir par réflexe.
            j’ai été navigant 2 ans et j’ai jamais entendu parler d’ouvrir les portes avant crash.
            (d’ailleurs les hôtesses et stewarts sont là pour protéger les portes en cas de panique en cabine, pas pour les ouvrir en « vol »)

        • JavieroVerratte – UefaMafia

          Mais si il y a un crash et que l’avion chute, l’hôtesse ne va pas arriver avec son beau tailleur et t’ouvrir la porte de l’avion en marche… Je pense que tu dois être paralyser par l’instant et à par chialer je ne suis pas sur d’avoir la lucidité d’agir. Je lâcherais un dernier com sur CS du style « vive blanc vive charo vive cs atchao les gars ! » ^^

          • KoWeS

            Il y a une donné importante. L’avion est pressurisé pour permettre à l’être humain de pouvoir survivre à des hauteurs pas possible. Du coup, en cas de crash. Jamais l’équipage n’ouvrira les portes. C’est aussi pour ça qu’il n’y a pas de parachute. Pourquoi vous allez me dire. Parce que la pression à l’extérieur est plus basse qu’à l’intérieur. Et du coup si ouverture il y a, tout le monde sera éjecté de l’appareil s’ils ne sont pas attachés. Tout ça, le temps que la pression s’egalise. Quand c’est le cas, ils vient un autre probleme. La rareté de l’oxygène et le froid. Du coup tout le monde pionce et meurt de froid =D

          • JavieroVerratte – UefaMafia

            Quel bad …

          • phil78

            lollllllllllllllll

    • Reno

      Tu as bien étudié l’affaire, tu travailles dans le milieu ou t’es un ancien rescapé d’un crash aérien?

      • Hellocowboy

        Juste un mec flippé par l’avion.

        • Thom [Parisien ✓ᵛᵉʳᶦᶠᶦᵉᵈ]

          Bienvenu au club.
          Moi quand je boucle ma ceinture en avion, au moment du décollage, j’attends le crash.
          Tu oublies de signaler qu’en pleine mer, si tu survis, tu as de grandes chances de te faire bouffer ou tout simplement de tomber en hypothermie comme Jack dans Titanic. ^^

          • Hellocowboy

            Perso dès la file d’attente pour entrer dans l’avion, j’ai la gerbe et le palpitant à 200. Je regarde tous les passagers, je mate qui a l’air d’un cinglé, qui a l’air d’avoir la poisse, je regarde les familles et je pense des conneries du genre » ils ne le savent pas encore mais ils vont crever » ou « les statistiques sont cruelles: ça fait trop longtemps depuis le dernier crash, je vais crever ». Dans l’avion, quand j’entends les réacteurs chauffer d’un coup ça se passe assez mal, puis quand on quitte le sol, tu sais que c’est fini, no way back, et là… l’avion prend son cap, il se tourne, avance moins vite, j’ai la gerbe, je suis certain qu’on va décrocher par manque de vitesse, qu’on va s’écraser comme des merdes en sentant la pilule passer pendant au moins 3 minutes de chute libre. Une fois en l’air, je mate mes pieds et je me dis qu’il y a moins d’un mètre de taule entre moi et le sol à huit mille mètres sous moi. Je sais que je suis prisonnier, j’en peux plus, je veux me barrer, mais c’est trop tard, il faut se taper toute la traversée… Et ça ne fait que 20 minutes que je suis dans l’avion!!! Encore deux heures. Je mate les chaussettes des passagers pour voir si un taré n’a pas planqué un couteau ou un détonateur, je regarde si des enculés ne tentent pas de pirater les ordinateurs de bord avec leurs ordinateurs, ou si une ado ne crée pas d’interférence en envoyant ses textos à la con qui pourraient nous tuer. Je méprise le businessman aux cheveux greffés qui lit le New York Times en buvant du vin, l’air de rien, comme si prendre l’avion au dessus des océans était aussi banal que de lire Voici aux wc. Une fois arrivé, je suis soulagé comme si j’avais survécu à un évenement apocalyptique. Mais à peine les valises posées à l’hôtel, je mate mon billet de retour. Et là, je sais que cette semaine de vacances va être la dernière de ma vie. Voilà à quoi ressemble ma vie de phobique de l’avion. Du coup je prend le train et je suis relax.

          • Thom [Parisien ✓ᵛᵉʳᶦᶠᶦᵉᵈ]

            Putain tu viens de décrire ce que je ressens aussi mec.
            Je me sens moins seul.
            Il y a aussi les « bruits » de l’avion comme les volets qui montent et descendent sur les ailes qui se tordent au contact du vent…
            Mon corps et mes cinq sens sont en alerte pour débusquer la moindre défaillance…
            Horrible.

          • Hellocowboy

            Il y a aussi le mec qui bouge tout le temps dans le couloir, t’as l’impression qu’il va déséquilibrer l’avion, ou le type bizarre qui va trop souvent aux wc, tu sens qu’il part s’isoler pour préparer un sale coup. Mais y’a plein de gens comme nous en réalité. On a beau te dire que l’avion c’est hyper sûr, tu sais surtout que tu as autant de pouvoir qu’un haricot dans une boite de conserve une fois à l’intérieur. Perso c’est ça qui m’insupporte, de ne rien pouvoir faire en cas de problèmes.

          • Thom [Parisien ✓ᵛᵉʳᶦᶠᶦᵉᵈ]

            Aucun contrôle de la situation c’est clair.
            Ta vie est entre les mains de 2 types qui font voler un truc de plusieurs tonnes à plusieurs milliers de pieds du sol en espérant qu’aucune couille ne survienne…
            Et là tu te rappelles que voler pour des humains, c’est pas naturel hein…

    • LudGaúcho_95 – PrayForPSG
x

Check Also

Handball : Le PSG se qualifie pour le Final Four dans une ambiance d’anthologie

Soutenu par un CUP sur-motivé qui revenait tout juste du Parc des Princes, le PSG ...