Bodmer explique comment « Ancelotti réglait tous les problèmes en amont »

Invité du Vestiaire sur SFR Sport, Mathieu Bodmer est revenu sur les relations que Carlo Ancelotti entretenait avec ses joueurs lors de son passage au Paris Saint-Germain.

« Puel et Favre c’est tactiquement très fort mais ils n’ont pas autant d’atouts qu’Ancelotti. Il avait réellement beaucoup de qualités. Ceux qui sont passés par le PSG à cette époque là, même ceux qui jouaient moins, personne ne pourra jamais en dire de mal. C’est impossible. Quand le coach est juste, les joueurs ne peuvent pas se plaindre. C’est quand il y a des injustices que ça ne va pas. Mais quand il met la meilleure équipe en expliquant ses choix, si le joueur réfléchit un minimum, il comprendra la logique. Carlo parlait beaucoup. Il arrivait le matin, il s’asseyait et demandait des nouvelles au joueur. Il disait ‘tu ne vas pas jouer ce week-end, t’énerves pas. Tu joueras le match d’après. Ce week-end, un autre peut apporter plus que toi.’ Il réglait tous les problèmes en amont. En fait, il n’y avait même jamais de problème, explique l’ancien milieu de terrain du PSG avant d’expliquer une anecdote.

A la naissance de ma fille, je viens pas pendant deux, trois jours à l’entraînement parce que l’accouchement a été difficile pour ma femme. Je reviens le jeudi, le match est le samedi. Le vendredi, il ne me met pas dans le groupe. Je pète les plombs tout seul en disant qu’il ne me respecte pas. Enervé, je croise Leonardo il me dit d’aller voir directement Carlo pour s’expliquer. Je rentre dans le bureau, Carlo me dit ‘T’es tout le temps énervé. Tu viens d’avoir une fille, prends cinq jours, profite de ta femme et de tes enfants. Le foot, t’y rejoueras la semaine prochaine.’ Je ressors du bureau avec le sourire. Il avait toujours une bonne façon de parler et de faire attention à ses joueurs. Il le faisait avec tout le monde. » 

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Odsonne Edouard est placé sous contrôle judiciaire et risque jusqu’à 3 ans de prison

Drôle d’histoire, dont se serait passé le PSG. Le 11 février dernier, dans le paisible ...