Dossier Jesé : Un départ qui traîne, pourquoi, comment et où ?

Jesé Rodriguez avait rejoint le Paris Saint-Germain en provenance du Real Madrid en août dernier pour une somme avoisinant les 25M€. Censé renforcer l’attaque parisienne, notamment en pointe pour épauler Edinson Cavani, l’Espagnol ne s’est jamais imposé lors de ses 14 apparitions en cinq mois parisiens, pour 2 buts au compteur.

Novembre. Très peu utilisé par Unai Emery, il enchaîne les bouts de match. Plus de doute, Jesé n’entre pas dans les plans du Basque, presses espagnoles et françaises s’en mêlent. Pour ne rien arranger, l’extra-sportif vient se mêler aux doutes de l’attaquant. Son ex-compagne, Melody Santana annonce la naissance de leur second enfant, Neizan Rodríguez Santana, sur les réseaux sociaux. Une surprise pour Jesé. Depuis, un test ADN a confirmé cette nouvelle paternité (lire ici). Ceci peut expliquer cela.

L’UD Las Palmas, club justement canarien, entre alors en scène et fait part de son intérêt pour Jesé. Un intérêt qui va vivement enfler au fin-décembre, avec des déclarations publiques de la part des dirigeants canariens, et même des rencontres entre le joueur et le président à Las Palmas, où le joueur passe ses vacances. « Il veut venir mais nous ne pouvons assumer son salaire (environ 460.000 €/mois, ndlr) » expliquait Miguel Angel Ramírez le président des Amarillos, avant que son numéro 2 ne demande au passage au PSG de faire un effort et d’accepter de payer la plus grande partie du salaire (lire ici).

Entre-temps d’autres écuries plus huppées entrent dans la danse pour s’attacher ses services. Mais rien n’y fait, c’est l’UD que Jesé voudrait rejoindre. Certaines rumeurs parlent d’un effort financier du joueur. Démenti hier : « Un accord avec la UD en cas de départ du PSG, avec un salaire à la baisse, tout ça est faux, explique le représentant de Jesé à Canarias 7. Nous n’avons pas discuté de ce genre de choses. Jesé est sous contrat dans un club et il n’est pas question de négocier tant qu’il n’y a rien de neuf. Oui il est attiré par l’idée de jouer à la UD. C’est une équipe de chez lui, avec un grand entraîneur, parmi les meilleurs d’Espagne, des joueurs qui produisent un jeu spectaculaire. Mais il n’y a eu que des déclarations d’intention. Il n’y a eu que des spéculations. Malgré les difficultés rencontrées, il a des prétendants dans plusieurs pays. Mais nous devons connaitre d’abord la position du PSG. ».

Début janvier, le n°22 parisien n’est pas retenu dans le groupe annoncé par Emery pour le déplacement tunisien en vue du match amical face au Club Africain. L’ancien madrilène reste à Paris où il s’entraine au Camp des Loges. Samedi dernier face à Bastia en Coupe de France, il n’est pas non plus du groupe parisien. Plus de doute, Jesé partira. « En attendant, il s’entraîne à bloc chaque jour pour avoir des garanties sur son niveau quand il retrouvera la compétition. Il a de l’ambition, il veut continuer à grandir. Je parle beaucoup avec lui, il sait qu’on va travailler à trouver la meilleure alternative pour sa carrière » explique Armando Ufarte, qui avec Ginés Carvajal, gère la carrière de l’attaquant.

Ainsi, plusieurs possibilités s’offrent aux dirigeants parisiens : Vendre Jesé à un club qui a les moyens de s’attacher ses services définitivement, en tentant de récupérer la totalité ou une partie de l’investissement fait en août dernier. Prêter Jesé à un club ayant les moyens de prendre en charge la totalité du salaire de ce dernier, moyennant une possible option d’achat. Accepter la requête du joueur et le prêter à Las Palmas malgré la perte financière. Ceci dit, il n’est pas à exclure qu’aucune de ces solutions n’aboutissent, et que le joueur reste au PSG, préservant son salaire. Si tel devait être le cas, et vu la concurrence imposée à son poste au sein de l’effectif parisien, Jesé pourrait trouver le temps très long dans la capitale française.

Quoi qu’il en soit, Jesé Rodríguez est toujours en pleine réflexion. Et pas en partance immédiate pour Las Palmas, ou ailleurs… « Rien n’est décidé, d’autant plus qu’il reste des semaines de mercato cet hiver, a déclaré à Canarias 7, l’agent. A Ce qui est sûr, c’est que Jesé considère que son avenir ne passe plus par le PSG. Il attend pour choisir la meilleure parmi les propositions qu’il a reçues. »

Et un nom s’ajoute désormais à la liste des prétendants : Le Valence de Peter Lim. Nous sommes le 9 janvier, le feuilleton se poursuit.

À propos Redaction

x

Check Also

L’Argentine coule en Bolivie, Di Maria effacé pendant toute la rencontre

Le coup de tonnerre a eu lieu avant Bolivie / Argentine où la FIFA a ...