[ITV CS] Ronaldinho : « Un jour, si on me propose de revenir, pourquoi pas, je suis un fils du PSG »

Un passage remarqué au camp des Loges, un retour dans l’antre du Parc des Princes pour le choc PSG-Monaco qui promet d’être étincelant… Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour son come-back à Paris, Ronaldinho est très demandé. Pourtant, c’est tout sourire, entre deux séances photos et trois bains de foule, que le célèbre n°10 nous a reçu dans un célèbre hôtel parisien. Son amour inconditionnel pour le club francilien, sa relation fusionnelle avec les supporters de la capitale ou ses projets d’avenir : la star brésilienne a balayé tous les sujets pour Canal Supporters.

Ambre Godillon (CS) avec Ronaldinho

« J’ai beaucoup donné au PSG, et depuis les supporters me donnent beaucoup ». Voilà comment Ronnie, en toute simplicité, a d’abord évoqué ce rapport fanatique qu’il entretient avec les fans parisiens, qui l’ont érigé au statut de légende après deux petites années dans la capitale française au début des années 2000.

« J’ai vécu des moments formidables ici. Tous les souvenirs que j’ai à Paris sont géniaux. Mais oui, je regrette de ne pas avoir gagné de titre ici. Partout où je joue, je veux toujours tout gagner. Alors n’avoir rien gagné avec le PSG me rend triste », a toutefois concédé le Brésilien, conscient que l’histoire aurait pu être plus belle encoreu

Revenir un jour à Paris ? En tout cas, Ronaldinho n’élude pas vraiment la question auprès de Canal Supporters : « Vous savez, je suis un fils du PSG. Pour le moment, je n’envisage pas de revenir, mais un jour, si on me le propose, pourquoi pas ! Je garde un lien très fort avec le PSG, j’aime ce club alors oui, pourquoi pas. En tout cas, tous les supporters que je croise me le disent tout le temps : reviens à Paris, reviens ! Et ça me touche. »

De quoi définitivement confirmer que non seulement Paris continue d’aimer Ronaldinho, mais aussi et surtout que Ronaldinho ne cesse d’aimer Paris.

À propos Redaction

x

Check Also

L’Argentine coule en Bolivie, Di Maria effacé pendant toute la rencontre

Le coup de tonnerre a eu lieu avant Bolivie / Argentine où la FIFA a ...