Nantes / PSG : Les notes

Le PSG était à Nantes ce samedi. Et il est reparti avec les trois points qu’il était venu chercher, malgré des Canaris actifs. Clean sheet.

Trapp (6/10) : Il gicle bien dès la 8e minute sur Sala qui récupère un ballon perdu par Meunier. Pas réellement mis danger ensuite en première mi-temps. Bonne sortie dans les pieds de Bammou (54e).

Meunier (6/10) : Sous pression, son dégagement dans la surface est contré (8e) et manque de se transformer en but pour Nantes. Relativement en difficulté face à Harit en première mi-temps. A la 62e, sa tête heurte la barre de Dupé. Gros volume de jeu.

T.Silva (6/10) : Il fait jouer son équipe trop bas en première période, sous la pression des Canaris. Mais il reste solide et tranchant.

Marquinhos (6/10) : Propre dans ses interventions, c’est du costaud avec Thiago Silva.

Maxwell (5/10) : Appliqué défensivement, il a peu participé aux attaques parisiennes.

Verratti (7.5/10) : Sous pression nantaise dès qu’il touchait la balle, sous pression d’un arbitre dépassé et arrogant, il a fait ce qu’il a pu, avec des dribbles hors norme. Définitivement en forme. Remplacé à la 75e minute par Rabiot. Qui aurait pu marquer deux fois avec notamment une frappe qui a rebondi sous la barre.

Motta (5/10) : Lent lors des phases de pression nantaise, il a besoin d’un confort pour s’exprimer. Il ne l’a pas toujours eu face à des Nantais entreprenants.

Matuidi (5.5/10) : Combatif mais parfois juste techniquement. Quelques tentatives de frappe.

Lucas (6.5/10) : Centreur sur le but de Cavani à la 21e. Une bonne activité, une bonne complicité avec Verratti. Un esprit collectif. Et quelques beaux gestes.

Cavani (8/10) : Il transforme sa première occasion d’un plat du pied en première intention (21e). Trop altruiste en fin de première période quand il veut servir Draxler alors qu’il peut frapper. Un coup franc magistral à l’heure de jeu pour le break. Décisif.

Draxler (7/10) : Un dribble magnifique sur Dubois. Quelques instants plus tard, à la 21e minute, il est à l’origine de l’ouverture du score. A l’aise dans le jeu parisien alors qu’il découvre ses partenaires. Grande classe technique. Blessé à cause d’un coup de Diego Carlos, il est remplacé par Di Maria (69e).

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Ménès : « Quand Matuidi pioche sur le plan physique, il ne reste plus grand-chose »

Après le 1-3 des Bleus au Luxembourg, Pierre Ménès a noté sur son blog les ...