PSG / Bastia : Les notes

Ce soir le PSG devait confirmer que cette 100e Coupe de France lui tenait à cœur en disposant du SC Bastia, en 32e de finale, au Parc des Princes. Ce fût très largement fait face à de faibles Corses. Une belle copie pour le PSG, une belle soirée pour commencer l’année.

Trapp (5.5/10) : Il débute l’année titulaire. Pas avec le match le plus difficile. Soirée tranquille sauf pour le postérieur de Thiago Silva… Pas parfait sur le coup franc de la dernière minute qu’il repousse cependant.

Meunier (6.5/10) : Un centre dangereux dès la 4e minute, une bonne activité en première période. Il offre le 6-0 à Di Maria.

Silva (7/10) : Auteur d’une magistrale relance pour Lucas qui se retrouve face au gardien à la 9e minute. C’est lui qui se charge de marquer le premier but sur une tête décroisée à la 30e. Remplacé par Kimpembe à la mi-temps suite à un coup à la fesse lors d’une sortie de Trapp.

Marquinhos (6/10) : Appliqué et sérieux, il a même délivré un amour de passe de 40 mètres à la 73e minute pour Matuidi dans la surface. Il fait l’effort à la 79e pour reprendre Diallo qui allait au but.

Kurzawa (5.5/10) : On aurait aimé le voir plus tranchant. Appliqué dans un match sans fausse note de son équipe.

Motta (7/10) : Base de lancement, il a tout de suite donné de la verticalité au jeu. Maître à jouer, il a même marqué d’une tête plongeante le 4e but du PSG.

Rabiot (7/10) : C’est un plaisir de le retrouver. En forme, avec ses qualités. Il s’est offert un but des 25 mètres d’une lourde frappe. Remplacé par Draxler plein de ballon avant l’heure de jeu. Et l’Allemand a marqué avec classe le 7e but lors d’un un contre un.

Matuidi (6/10) : Une étonnante aile de pigeon sur corner offensif à la 5e. Assez offensif et combatif.

Lucas (7/10) : On a retrouvé des dribbles de feu, des percussions tranchantes. Il obtient un penalty à la 63e minute. Et il l’a transformé. Remplacé par Di Maria à la 67e.

Ben Arfa (6/10) : Mobile et volontaire, pas toujours en réussite. Auteur d’un centre magnifique pour la tête victorieuse de Motta. Combine bien avec Meunier pour créer le 6e but du PSG. Offre une passe décisive à Draxler pour le 7-0.

Nkunku (7/10) : Aligné avec un étonnant numéro 9, il a cru marquer à la 38e minute suite à un déboulé de Lucas. Mais il était hors-jeu. Sorte d’Iniesta quand il était placé à gauche (on ne dit pas que c’est Iniesta vous l’avez bien compris), il apporte avec ses qualités. Dont celles de buteur. A la 48e, il a marqué tout seul !  Récupération de balle, il s’avance et frappe raz du poteau pour le 3-0.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

L’Argentine coule en Bolivie, Di Maria effacé pendant toute la rencontre

Le coup de tonnerre a eu lieu avant Bolivie / Argentine où la FIFA a ...