Retour sur… PSG / FC Metz du 3 avril 1974

Demain, la confrontation ne sera pas très équitable entre le PSG champion en titre et le FC Metz, promu en Ligue 1. Mais la vérité des Coupes est tout autre et ce sont d’ailleurs les Messins qui l’ont compris à leurs détriments un soir de Coupe de France, à une époque où le FC Metz, déjà installé dans l’élite, se déplacait chez le tout jeune PSG. Retour sur PSG / FC Metz du 3 avril 1974

PARIS ST-GERMAIN – F.C. METZ 2-1 (1-1)
25 000 spectateurs environ. Buts : Claude Hausknecht, 6′, François M’Pelé, 32′ ; Michel Marella, 50′.
L’Équipe du PSG : Jacques Planchard – Éric Renaut, Jacky Bade, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Christian André. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot

Ce huitième de finale de Coupe de France se joue en match aller-retour et la première manche est remportée 2-0 par le PSG. Ce Paris SG est encore une bien jeune équipe, encore méconnue, mais la foule commence à se déplacer pour la voir. Et le début de rencontre n’est pas reluisant pour l’équipe de la capitale puisque d’entrée de rencontre les Messins ouvrent la marque par l’intermédiaire de Claude Hausknecht (0-1, 6′). Menés par l’excellent attaquant luxembourgeois Nico Braun, les Grenats font bonne figure mais, minute après minute, les Parisiens prennent le jeu à leur compte. Au duel aérien avec le portier messin, Christian André arrive à transmettre à François M’Pelé qui frappe sur la barre, le ballon revient sur le Parisien qui frappe de nouveau et marque (1-1, 32′). De quoi couper l’herbe sous le pied des visiteurs. Les joueurs peuvent retourner aux vestiaires sur un score de parité malgré une première mi-temps plutôt dominée par les Messins.

Les Parisiens reviennent sur la pelouse avec les mêmes intentions et concrétisent leur domination suite à un bon centre de Louis Cardiet. Michel Marella, démarqué, est à la réception et parvient à tromper le gardien messin (2-1, 50′). La suite sera du même acabit, le match ayant été plié suite au deuxième but parisien. La jeunesse messine, à l’image de Joël Muller et Patrick Battiston, aura été insuffisante et les hommes de René Vernier quittent la compétition. Les Parisiens se qualifient donc pour les quarts de finale mais chuteront lourdement face à d’intraitables Rémois (0-5, 2-2).

Réactions :

Just Fontaine : « Mon équipe vient de faire la démonstration qu’on peut plaire… et aussi gagner. »

Sources : paris canal historique / archives paris football / L’Equipe

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Lucas : « Nous avons toujours cette soif de victoire intacte »

A quelques jours de la finale face à l’AS Monaco, le PSG prépare le match amputé ...