Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 14 janvier 2017 dans la presse nationale.

« Si Paris se montre redoutable sur corners ou coups francs, c’est parce qu’Unai Emery y consacre un temps important, observe L’EquipeAu-delà des cinq buts signés Thiago Silva, les Parisiens en ont marqué sept autres dans cet exercice (hors penalty). Depuis quelques semaines, ils se montrent de plus en plus menaçants, signe que les longues séances de travail portent leurs fruits. Les Espagnols sont friands des « blocs » sur coups de pied arrêtés, qui s’apparentent à des écrans au basket. Maîtriser ce type de situations peut porter haut une équipe en Coupe d’Europe. Il s’agit donc d’une arme précieuse pour Paris face à des défenses fébriles. Comme celle de Rennes. Ou comme celle de Barcelone… »

« Draxler pourrait débuter, lit-on également. Pour ce déplacement, 18 joueurs sont convoqués. Krychowiak (genou) et Pastore (genou) sont toujours à l’infirmerie. Lo Celso n’est pas retenu pour parfaire sa préparation. Jesé, sur le départ, comme Ikoné et Augustin, sont aussi absents. Aurier dispute, lui, la CAN ».

« Le déplacement à Rennes est le premier vrai test de 2017, celui qui permettra de savoir si le PSG a réellement chassé les fantômes de décembre, avance Le Parisien. Le PSG a déjà craqué quatre fois à l’extérieur, Paris est devenu une équipe commune loin de ses bases. […] Rennes n’a perdu qu’un match à domicile cette saison. Depuis la prise de fonctions de Christian Gourcuff à l’intersaison, le Stade rennais est devenu quasi irrésistible à domicile. « Guingamp a montré que c’était faisable, pourquoi pas nous ? De toute façon, il ne faut pas avoir de complexes quand on joue Paris. Ils ont des fois montré un peu d’irrégularité », constate Clément Chantôme, l’ancien Parisien. Dans quinze jours, Paris recevra Monaco au Parc des Princes. Entre-temps, le club de la capitale se doit de faire le plein en termes de points et de confiance. »

« Dans le vestiaire parisien, l’intégration de Julian Draxler se fait dans la bonne humeur, rapporte le quotidien francilien. Décrit comme souriant, enjoué et plutôt vif intellectuellement, il cultive pour l’instant une image de coéquipier modèle. Il dispose même de quelques bases en français, héritage d’une scolarité pas si lointaine. […] En milieu de semaine, Draxler aem> assuré qu’il allait marquer face à Rennes, pour sa première sortie en Ligue 1. A condition qu’Unai Emery le titularise. Cela ressemblait autant à une prémonition qu’à un message pour son nouveau coach. »

« En décembre, le PSG a bien mal voyagé, que ce soit à Montpellier (3-0) ou à Guingamp (2-1). Les deux autres défaites de sa saison, concédées à Monaco fin août (3-1) puis à Toulouse fin septembre (2-0), le furent aussi à l’extérieur, rappelle l’AFP. « On a travaillé , a assuré Thiago Silva. Pendant la semaine précédente, le coach nous a beaucoup montré de vidéos pour voir ce qu’on a mal fait à l’extérieur. » Ce serait le meilleur moyen de confirmer les progrès entrevus au Parc des Princes lors des deux premiers matches de 2017, contre Bastia (7-0) puis Metz. Car le PSG se prépare une série de quatre déplacements en quinze jours, entrecoupés par la réception, le 29 janvier, de l’un de ses plus sérieux rivaux dans la course au titre, Monaco, pour la 22e journée de Ligue 1. Dans cette optique, un nouveau faux pas face à Rennes samedi serait, c’est un euphémisme, un sacré accroc dans le plan de vol parisien. Le PSG pourra en tout cas s’appuyer sur sa recrue allemande, Julian Draxler, qui était absent face à Metz en raison d’un pépin musculaire. « Je ne sais pas s’il peut jouer 90 minutes en étant à fond physiquement mais il est prêt pour commencer le match », a prévenu son entraîneur, Unai Emery. Ça promet. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

L’Argentine coule en Bolivie, Di Maria effacé pendant toute la rencontre

Le coup de tonnerre a eu lieu avant Bolivie / Argentine où la FIFA a ...