Revue de presse PSG : Nantes, Lucas, Verratti, Hamel, Jesé…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce dimanche 22 janvier 2017.

« Le PSG, 2e ex aequo, compte désormais 45 points. Comme celui de la Principauté qui reçoit Lorient dimanche avant de lui rendre visite dans une semaine au Parc, tandis que les Aiglons, après un nouveau nul à Bastia vendredi (1-1), confirment un certain ralentissement, résume l’AFPAngel Di Maria a une nouvelle fois assisté au coup d’envoi du banc des remplaçants et vu Julian Draxler et Lucas, ses rivaux sur les côtés, débloquer la situation malgré la tentative de pressing du FCN. Au terme d’une longue séquence de jeu de 18 passes – un modèle de conservation du ballon suivi d’une brusque accélération dans les 30 derniers mètres -, l’Allemand, qui s’était recentré au cœur du jeu, a décalé le Brésilien sur la droite. Son centre tendu et instantané à ras de terre a trouvé Edinson Cavani au premier poteau, pour l’ouverture du score. Lucas a, lui, signé sa 7e passe décisive, pour 11 buts, toutes compétitions confondues cette saison. C’est finalement Cavani, quelques secondes plus tard, qui a mis ses coéquipiers à l’aise d’un inhabituel coup-franc direct de 25 mètres. Nantes, malgré sa vaillance et sa nouvelle débauche d’énergie, n’aura pas pesé bien lourd, comme le montre son zéro pointé au niveau des tirs cadrés, sur sept tentatives. »

« S’il attend de ses joueurs qu’ils se montrent conquérants et souverains au Parc des Princes, Unai Emery semble opter pour un visage plus pragmatique en déplacement, avance L’EquipeProvisoirement revenu à un point de la tête de la L1, Paris s’approche du choc face à Monaco (dimanche prochain) avec chaque jour un peu plus de certitudes. […] Auteur, une nouvelle fois, d’une prestation solide, Lucas dispose d’un net avantage sur Angel Di Maria pour occuper le côté droit. Le jeune attaquant (24 ans) n’aura jamais un toucher de balle fabuleux, ni même un QI foot exceptionnel mais il s’intègre parfaitement dans le schéma souhaité par Emery. Quelque chose de nouveau chez lui : l’efficacité. Son splendide centre en première intention sur l’ouverture du score (21e) en témoigne. »

« Marco Verratti n’a pas à se plaindre, affirme également le journal sportif. Si le joueur utilise une stratégie dans le but de contourner la loi, quelle que soit la manière dont le ballon est récupéré par le gardien, il se verra infliger un avertissement et son équipe un coup franc indirect. […] Cette saison, le Parisien a reçu quatre avertissements, tous justifiés, à part celui de Rennes. En C 1, il en a reçu trois en cinq matches, ce qui tend à montrer que c’est surtout son jeu qui prête à ce type de décision. Du côté de Nantes, on aurait même tendance à penser que Verratti a été protégé samedi puisque Sergio Conceiçao estimait qu’il aurait dû recevoir un deuxième jaune pour une faute sur Rongier, à la 41e minute. «Le tournant du match», dira l’entraîneur nantais. En attendant, Verratti, qui a donc pris son troisième avertissement en moins de dix matches, sera suspendu contre Rennes en Coupe de France, le 1er février. »

Les notes de L’Equipe : Trapp 5 / Meunier 6 / Marquinhos 6 / Silva 6 / Maxwell 5 / Motta 5 / Verratti 7 / Matuidi 5 / Lucas 7 / Cavani 8 / Draxler 7

Les notes du Parisien : Trapp 5 / Meunier 5.5 / Marquinhos 6 / Silva 6 / Maxwell 5 / Motta 4.5 / Verratti 6.5 / Matuidi 5 / Lucas 6 / Cavani 8 / Draxler 7

« Dans une semaine tout pile, le PSG recevra Monaco pour une explication au sommet passionnante, alléchante et peut-être déterminante, écrit Le ParisienL’issue demeure incertaine mais ce n’est plus le même PSG qu’affronteront les hommes du Rocher, vainqueurs 3-1 lors du match aller. Paris s’est transformé, porté par l’ADN de son effectif composé de champions qui n’ont pas aimé l’image qu’ils ont renvoyée jusqu’en fin d’année. […] En deux titularisations, Draxler a déjà beaucoup donné à sa nouvelle équipe. Ce n’est pas Jesé ! Elégant, efficace, intégré de manière express, il fluidifie le jeu de son équipe grâce à sa vision rapide »

Enfin, « Sunderland est intéressé par Jesé. Problème, l’Espagnol, qui perçoit environ 400.000 € brut mensuels, veut absolument rejoindre Las Palmas, qui n’a pas les moyens d’assumer son salaire. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Le communiqué du PSG : « Des vérifications de L’Equipe à un niveau pas satisfaisant »

Quelques heures après la publication d’un message d’excuses, L’Equipe a reçu la réponse du Paris Saint-Germain ...