Revue de presse PSG : Verratti, Marquinhos, Monaco, formation…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce samedi 28 janvier 2017.

« Jusque-là, la semaine du PSG se déroulait sous les meilleurs auspices. Et puis le corps de Marco Verratti s’est mis à couiner, constate Le ParisienVictime d’une contracture, au mollet Verratti va devoir observer 15 jours de repos. Très mauvaise nouvelle pour le PSG qui se voit privé de sa pièce maîtresse et son meilleur joueur du mois écoulé. Demain Unai Emery devrait donc être amené à faire débuter Adrien Rabiot comme milieu droit. Draxler et Aurier postulent eux aussi à une place de titulaire. Quant à Jesé toujours en instance de prêt entre Las Palmas et Middlesbrough, il devrait une nouvelle fois être écarté, comme Augustin. Côté monégasque, Fabinho souffre d’une « pathologie ORL virale », dixit un communiqué médical du club, et il ne s’est pas entraîné hier. Mais il devrait quand même faire le déplacement dans la capitale. »

« Nous n’avons pas le droit de perdre ce match. La défaite est interdite, sinon, c’est sûr, on sera en grande difficulté pour conserver notre titre de champion de France, prévient Marquinhos dans le quotidien francilien. Nous avons une chance de nous imposer à condition que tout le monde produise les efforts nécessaires. Le mercato d’hiver dans le vestiaire ? Cela confirme que le club a beaucoup d’ambition et souhaite atteindre des objectifs élevés. On le savait déjà mais le mercato, c’est quelque chose de concret. »

« Victime hier d’une micro-déchirure à un mollet, Marco Verratti est forfait, écrit L’Equipe. Ce qui s’annonçait initialement comme une simple alerte a pris de l’épaisseur au fil de la journée, au Camp des Loges, au point de devenir un vrai motif d’inquiétude. Les examens passés dans la soirée ont confirmé les craintes. Son retour est espéré juste avant le huitième de finale aller de Ligue des champions contre le FC Barcelone, le 14 février. Demain, Adrien Rabiot devrait être titularisé au poste de relayeur droitEmery pourra toujours se consoler en constatant qu’il dispose, pour le reste, de la quasi-totalité de son effectif.  […] Hier midi, la troupe parisienne a fêté le nouvel an chinois et a eu droit à un repas asiatique. Pourtant,
la journée avait tout sauf des airs de fête. […] L ‘équipe probable : Trapp, Meunier ou Aurier, Marquinhos, Thiago Silva (cap.), Kurzawa, Rabiot, Thiago Motta, Matuidi, Lucas, Cavani, Draxler. »

« Paris et Monaco se livrent aussi une bataille en matière de formation. Avantage PSG, pour le moment, juge l’AFP.« On a eu cinq champions d’Europe en 2015 avec la génération 98, pas mal de joueurs qui ont atteint la sélection A… » Ancien responsable de la préformation au PSG, Cédric Cattenoy voit aujourd’hui s’affirmer les Aréola, Rabiot, Coman. Car les joueurs formés au PSG sont de plus en plus nombreux à se distinguer au plus haut niveau. La saison dernière, le PSG a terminé 2e , derrière Lyon, au classement national des centres de formation. D’ailleurs, 32 joueurs formés dans la capitale ont actuellement du temps de jeu dans un championnat du top 5 européen. Et, au PSG, six jeunes de moins de 23 ans formés au club ont joué en L1 cette saison : Rabiot, Kimpembe, Nkunku, Augustin, Ikone, Callegari. Contre quatre à Monaco (Toure, M’Bappe, Diallo, N’Doram). Bertrand Reuzeau a justement quitté Paris cet été pour… Monaco. Après dix ans de bons et loyaux services. L’ex-patron de la formation expose volontiers sa méthodologie : « On utilise beaucoup les nouvelles technologies, les GPS. On quantifie les charges d’entraînement afin d’être ni en sur-entraînement, ni en sous-entraînement et que les jeunes maîtrisent leur progression. » A Monaco, poursuit Reuzeau, il y a depuis 2011, « une vraie volonté à moyen et long terme de vouloir s’appuyer sur la formation ». Il ne part pas de zéro : l’ASM a remporté la Coupe Gambardella (U19) en 2016, et formé 30 joueurs évoluant aujourd’hui dans le top 5 européen. Son arrivée permettra-t-elle au 5e centre de formation français la saison dernière, de doubler Paris dans ce classement ? « Le problème de la formation, c’est qu’on mesure les progrès et les résultats à long terme », explique Thierry Morin, un des premiers joueurs formés par le PSG. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

CDF : L’entraîneur de Niort veut « trouver des axes de travail pour exister dans cette rencontre »

Ce lundi, les Chamois Niortais étaient en conférence de presse à deux jours de la ...