Roger-Petit accuse Emery pour défendre Areola

Bruno Roger-Petit critique la concurrence chez les gardiens de but pour défendre Alphonse Areola. Une concurrence qui n’empêche pourtant pas Kevin Trapp de faire des parades…

« C’est entendu, Areola n’a pas été exceptionnel sur le but encaissé face à Monaco dimanche soir. Mais non, Areola n’est pas seul responsable. Non, Areola n’est pas seul coupable. Ce serait trop facile, écrit le journaliste sur son blog Sport24Emery ne dit pas à ses gardiens ce qu’il en est de la situation. Et c’est bien là le problème. Même dans le football amateur, tout le monde le sait. Il n’est pas bon que la hiérarchie des gardiens ne soit pas connue. Et reconnue. Il est patent qu‘Areola, remplaçant Trapp en cours de match, est entré sur le terrain avec une pression énorme sur les épaules. Il ne pouvait pas jouer en liberté dans un contexte pareil, sachant que la moindre petite hésitation lui coûterait cher. Pourquoi Nicolas Douchez était-il impeccable quand il suppléait Sirigu en Coupe de France ou de la Ligue ? Parce qu’il savait que la hiérarchie était fixée. Stable. Claire. Et qu’il pouvait jouer en liberté. Or, ce n’est pas le cas d’Areola. […] Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. On ne peut pas jouer ainsi avec le poste de gardien de but au plus haut niveau. Et souvenons-nous : il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Ménès : « Quand Matuidi pioche sur le plan physique, il ne reste plus grand-chose »

Après le 1-3 des Bleus au Luxembourg, Pierre Ménès a noté sur son blog les ...