Sabatini explique comment il a fait venir en Europe Marquinhos et Pastore

Walter Sabatini, ancien directeur sportif de la Roma et de Palerme, a accordé un long entretien à Il Venerdì di Repubblica. Le dirigeant a connu de belles réussites en terme de mercato. Comme deux joueurs bien connus au PSG. Javier Pastore qu’il avait fait venir à Palerme contre 7M€ en 2009 (revendu 42M€ en 2011), et Marquinhos à Rome contre 5.7M€ en 2013 (revendu 32M€). Sabatini raconte ces transferts.

« Javier Pastore, ils le voulaient tous. Son agent me répétait que ce n’était pas un rêve pour moi. J‘ai passé des journées à Buenos Aires et j’ai convaincu sa mère, Patricia, que Palerme, était bien pour la croissance de son garçon parce que ce n’était pas une métropole. Pastore arrive à notre stage en montagne, directement depuis l’aéroport. Le président Zamparini me demande de le faire jouer cinq minutes pour faire plaisir aux supporters, juste une brève apparition. Pastore, même s’il était fatigué le fait, et il fait une action  extraordinaire avec un petit pont au passage. En me dirigeant vers le vestiaire, je croise Zamparini qui pleurait de joie après le beau geste de Pastore. Il m’a félicité. Ce fût la seule fois ».

« Pour Marquinhos, la taupe a été Simone Beccaccioli, qui se charge des vidéos à la Roma. Il me le signale, je vois ce gamin de 18 ans, au Brésil, dans la réserve de Corinthians, courir derrière une balle qui semblait perdue, avec presque huit mètres de retard, il la récupère avec un tacle glissé, et puis il exulte en montrant les poings, avec une rage de finale de Coupe du monde. Cette faim m’a frappé, aucun défenseur ne faisait ce genre de geste. Le jour suivant, un agent m’appelle et me le propose. Je me montre sceptique, je lui dis que je ne le connais pas, de me donner du temps, je fais un peu l’ennuyé, mais au fond de moi c’était une explosion de joie ».

>> Traduction Canal Supporters ©

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Messi : « C’est vrai qu’aujourd’hui, le PSG et City sont les meilleures équipes »

Quintuple ballon d’Or, Lionel Messi pense que la bataille sera rude pour aller décrocher la ...