Saint-Maximin : « Il n’y avait rien à faire »

Le Paris Saint-Germain n’a laissé aucune chance hier soir (samedi) au SC Bastia en déroulant 7-0 pour son entrée en lice en Coupe de France. Dans les colonnes de L’Equipe, l’attaquant bastiais Allan Saint-Maximin reconnaît que son équipe était totalement dépassée lors de cette rencontre.

« Nous avons tenu le coup pendant trente minutes. Nous voulions absolument éviter de prendre un but sur coup de pied arrêté et ils ouvrent le score comme ça, explique l’international espoir tricolore. Après, c’est un rouleau compresseur. Ils sont en confiance. Nous étions tellement impuissants. C’est la première fois que je ressens cela. Il n’y avait rien à faire ».

À propos Karim Bachelez

Expériences en Colombie et à Taïwan. Traducteur, vrai bilingue en espagnol, anglais, de très bonnes notions en mandarin. « Tout ce que je sais de plus sûr à propos de la moralité et des obligations des hommes, c'est au football que je le dois. » Albert Camus.
x

Check Also

Areola : Une performance inédite depuis… 2011

Le Paris Saint-Germain a remporté hier son 29e succès de la saison en Ligue 1, ...