Anelka : « Avant que je signe en Chine, Ancelotti m’a proposé de venir au PSG »

Nicolas Anelka, personnalité (très) controversée du PSG.  En marge des normes du football, l’ancien attaquant du PSG est toujours resté comme il le souhaitait, lui-même. Désormais éloigné des terrains de football, le natif de Trappes aurait pu rejoindre le PSG de Carlo Ancelotti lorsqu’il arrivait à la fin de son aventure à Chelsea. C’est dans un entretien accordé à Onze Mondial qu’il dévoile cela, en expliquant également les raisons de son refus.

« J’aurai pu revenir deux fois au PSG. Avant que je signe en Chine, Ancelotti m’a proposé de venir. J’étais à Chelsea à l’époque. Et quand j’ai quitté la Chine, un an et demi après, ils m’ont redemandé. J’ai dit non. Je ne voulais pas. Mes histoires avec le PSG et la France se sont toujours mal terminées, j’ai préféré refuser. Quand je marche dans la rue, j’aime être comme tout le monde. À Paris, c’est impossible. C’est pour ça que j’ai aimé l’Angleterre. J’aime bien pouvoir faire ce que je veux dans ma vie en dehors du terrain. J’aurais kiffé revenir au PSG mais intérieurement, je savais que c’était impossible. Et puis je crois qu’un troisième passage aurait été de trop. Je suis revenu très tôt la première fois, c’est très bien. Grâce à ça, j’ai très vite compris que je n’allais plus jamais revenir. »

 

 

Eloigné des terrains, Nicolas Anelka n’en reste pas moins un observateur avisé du football. L’ancien attaquant revient donc sur la prolificité de l’attaque parisienne : « Ouais. C’est facile de jouer avec des mecs qui sont au-dessus de la moyenne. Tu me fais jouer avec Verratti, Zlatan et Di Maria, je vais t’en marquer des buts. (Le PSG recherchant une doublure à Cavani) (Éclats de rires) Je suis trop vieux. Maintenant, si on me demande de jouer en L1, je peux. Je dis que je suis trop vieux parce que pour les gens, 37 ans, c’est super vieux. Mais le PSG est au-dessus, c’est plus facile. Je pourrais marquer au moins 10 buts, je pense. »

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Dugarry : « Il a été très cool Cavani depuis le début, on l’a traité comme un bon à rien »

Edinson Cavani porte cette saison le PSG sur ses épaules. Quand on se souvient du ...