Calderaro « nostalgique du football des années 90 »

François Calderaro, champion de France en 1994 et vainqueur de la Coupe de France en 1993 avec le PSG, est aujourd’hui le patron du «Jour et Nuit», bar-brasserie à Berck-sur-Mer. L’ancien buteur avait quitté Paris pour le TFC. L’affiche de dimanche sera donc particulière pour lui.

« Le PSG qatari ? Il brasse beaucoup, énormément d’argent. On en parle souvent avec mes clients : nous demeurons nostalgiques du football des années 90. Maintenant, l’on sait pertinemment que si un club veut te faire vibrer, rêver, il faut qu’il possède de gros moyens, commente l’ancien attaquant dans La Dépêche. Le PSG sera champion ? Oui catégorique. Monaco va faire des faux-pas. Il vaut mieux être chasseur que chassé. PSG/TFC ? Je suis embêté. Quand c’est un match entre deux clubs où j’ai joué, je suis obligé de rester neutre. »

À propos Redaction

  • Marcelus Wallace

    Un sacré buteur.

  • Ji Té

    Il est nostalgique des escorts girls de la veille de match

    • dryas-#JeCroisEnKim

      Pas que le foot n’était pas le même, et je reconnais moi aussi une nostalgie ou l’argent n’était pas le seul curseur (même si ne nous mentons pas il restait important)

      Mais là ou il se trompe c’est que certains mecs savent malgré tout de temps mettre de l’irationnel cf: Emery 🙂

      Après dans les duels, dans l’engagement, … c’était sympa le foot d’avant aussi

  • Polo Kartell

    oui l’arret bossman, a révolutionné le football, cela est il mieux mnt ou avant, perso j’ai un petit faible pour le foot des années 90 aussi,

    • dryas-#JeCroisEnKim

      C’est aussi le coté PAF et argent roi qui a bcp changé les choses.

      Le fameuse conquête de la la plus « belle des coupes » offre beaucoup moins de surprise aujourd’hui…
      Et l’engagement… j’aimais les combats qu’était les matchs avant 😉
      Enfin je suis arrivé sur la fin des années 90 mais on en avait les restes et je kiffais

      • Polo Kartell

        tout est fait mnt pour eviter « accident » industriel, celui d’etre sortie en debut de compet par un champion venu « d’ailleurs », les gors doivent rester les gros, les autres ne doivent etre que de faire valoir

  • 404 not found
  • greg95

    Ce sont souvent les personnes d un certain age qui disent que c était mieux avant.Meme dans les annees 90 on entendait c etait mieux avant.Faut vivre avec son temps. C est sur l argent a gangrené le foot mais c est un sport tres populaire qui genere tellement d argent que tout les acteurs veulent en profiter

  • Solal Parc – Revanche

    Il idéalise le passé, le début des années 90 sacre le pognon roi avec Tapie et Berlusconi qui se tiraient la bourre. C’était pas les mêmes sommes mais les plus gros budgets avaient, comme aujourd’hui, plus de chance de rencontrer le succès.

    • Fox in the Box

      Ok, mais moins qu’aujourd’hui. Déjà pour jouer la C1 il fallait être champion dans son pays, y avait un côté élitiste. Là on pousse le business à l’extrême, le foot (aussi) est devenu un objet de consommation.

      • Solal Parc – Revanche

        C’est plus difficile de gagner la ligue des champions maintenant quand tu as le Barca, le Real et l’Atletico parmi les prétendants plutôt que disons le Real, le Steaua et Anderlecht

        • Fox in the Box

          Sans doute un peu, mais avant l’arrêt Bosman les vainqueurs de ces championnats mineurs étaient parfois très forts. Le Steaua gagne la C1 en 86, Porto en 87, le PSV en 88, l’Etoile Rouge en 91, des équipes qui n’avaient rien à envier à un barca ou real. On va dire qu’aujourd’hui c’est plus verrouillé, plus « entre nous » (entre riches quoi).

  • Supras

    Sa m’énerve que les gens disent PSG Qatari,on entend pas OM Americain,OL Chinois 🙁

  • Fox in the Box

    J’ai commencé à suivre le foot au tout début des 90’s, comment ne pas être nostalgique ! Tous les ans on savait qu’on allait vibrer en coupe d’europe en réalisant notre exploit (real 93, real 94, munich et barca 95, parme et la corogne 96, liverpool 97, steaua 98…), et la D1 était d’un niveau tellement meilleur ! Y avait toujours un club français en 1/2 finale de C1 + un autre en C2 ou C3. En plus y avait moins de matches, hors de question de rater la soirée avec Roger Zabel ! Et bordel, y avait pas autant de fashion victims sur les terrains. (edit : ne pas se fier à la photo ci-dessous, le mulet était la plaie de cette époque…).

x

Check Also

Champions League : Nice éliminé, ça passe pour Séville et le Celtic

Ce mardi, la Ligue des Champions faisait son retour avec les barrages de qualification pour ...