Dijon / PSG : Les notes

Le PSG était ce soir au stade Gaston-Gérard, un match aux allures de piège face à une équipe en 4-4-2, joueuse. Une première mi-temps difficile, une seconde plus volontaire. Au final, un 1-3, trois points. Et on ne retiendra quasiment que cela.

Areola (6/10) : Dès la 7e seconde il s’impose face à Diony suite à une boulette d’Aurier. Il ne peut rien sur le but de Tavares (31e). Plus serein que précédemment.

Aurier (4.5/10) : Une erreur dès la 7e seconde avec une passe de la tête en retrait que récupère Diony. Des erreurs. Mais un centre à la 29e qui entraîne l’ouverture du score.Un bon retour sur Tavares à la 33e. Du bon, du mauvais, beaucoup de déchet dans les passes.

Silva (7/10) : Heureusement qu’il est là pour rattraper les erreurs de ses partenaires… Et pour marquer le but de la victoire sur corner, du pied !

Marquinhos (6/10) : Parfait compère de Thiago Silva. Mais moins de dépassement de fonction que son capitaine.

Kurzawa (5/10) : Une relance manquée dans la surface à la 7e minute qui offre à Martin la possibilité de marquer, résultat : un poteau ! Un bon centre à la 41e pour Motta. Une frappe contrée à la 52e par Loties. Peut mieux faire.

Rabiot (4.5/10) : Sa perte de balle entraîne l’égalisation dijonnaise. Ce qui illustre une bien mauvaise première période du milieu de terrain. Un peu mieux ensuite.

Motta (5/10) : Moins rayonnant sur le jeu qu’à Rennes. Dans sa zone de confort.

Matuidi (5/10) : Sa reprise à la 15e est repoussée par Reynet. Une bonne activité, du déchet. Dans la lignée de ses derniers matches. Remplacé par Ben Arfa à la 72e.

Lucas (5.5/10) : Il s’y reprend à plusieurs fois mais dynamite le but bourguignon à la 29e pour ouvrir le score. De l’activité, un sens du collectif, mais pas assez d’influence sur le jeu. Remplacé par Guedes à la 72e. Qui a apporté de l’impact.

Cavani (5/10) : Actif mais impuissant en première période. Souvent hors-jeu. Il finit par marquer d’une aile de pigeon (84e) sur une frappe déviée de Guedes. Remplacé par Nkunku (85e).

Draxler (6/10) : Impliqué dans le jeu, il décoche une bonne frappe à la 51e. Pas loin de marquer à la 56e. Toujours une satisfaction.

 

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

LDC : Monaco conserve une infime chance de qualification, l’Atletico y est presque

Très frustrant. Voilà comment qualifier le match de l’AS Monaco sur le terrain de Manchester ...