Emery : « On ne se sent pas inférieurs à qui que ce soit »

A un peu plus de 24 heures de la réception du FC Barcelone en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, Unai Emery a fait l’état des lieux de l’actualité du Paris Saint-Germain. Retranscription complète.

Javier Pastore
« On va attendre l’entraînement de cet après-midi. Mais le joueur a fait l’entraînement de samedi et celui de dimanche. Aujourd’hui, il va s’entraîner avec tout le groupe. C’est une option mais c’est un joueur qui besoin de progresser et de rythme. Il a besoin de faire des entraînements pour maintenir les 90 minutes dans un match. Il est important pour aider l’équipe. On va prendre la décision dans l’après-midi s’il entre ou non avec le groupe. »

Le Barça moins fort ? 
« Toute l’équipe connait bien l’adversaire avec tous les matches qu’on regarde d’eux à la télévision. Les équipes analysent aussi l’adversaire. Le Barça a fait une bonne analyse du PSG et nous l’avons fait aussi. L’histoire dit que j’ai joué beaucoup de matchs contre Barcelone comme le PSG l’a fait en Ligue des Champions. Que l’on connaisse l’adversaire, c’est une bonne opportunité pour nous. Ce sont deux équipes avec une force collective et individuelle. On verra qui jouera mieux. »

La tactique contre Barcelone
« Je travaille sur la tactique. On ne se sent pas inférieurs à qui que ce soit. Nos joueurs sont importants et grandissent grâce au PSG. Ils veulent écrire une belle histoire professionnelle, individuelle et collective avec le club. […] La clé c’est battre le collectif et les individualités. La tactique est importante sur quelques moments et les duels individuels. L’équipe adverse va venir nous chercher sur tout le terrain. » 

Lionel Messi
« On parle de nouvelles occasions, de nouveaux matchs. Les matchs ne se ressemblent pas. Certains ont pu faire des choses exceptionnelles. Il faut désactiver ces situations et jouer nos cartes. Il y a de nombreuses manières d’arrêter l’adversaire. Mais essayons d’être cohérent et de ne pas changer nos plans drastiques face à Barcelone. »

Emery recruté pour faire franchir un pallier, joue-t-il une partie de sa saison ? 
« C’est une bonne opportunité pour moi mais c’est comme ça pour tous les matchs. C’est un moment très important car c’est la Ligue des Champions. C’est un match très clair pour faire un bon chemin sur la compétition. On nous offre le Barça. Il faut profiter de notre travail. Les supporters vont profiter de ce match. C’est une exigence que nous voulons avoir pour jouer contre les meilleures équipes du monde. C’est notre responsabilité de bien jouer et de penser positivement. J’ai confiance dans le groupe. Il est très motivé pour ce match. On va tout donner durant les 90 minutes de demain. Ce sont deux matches, nous voulons bien jouer et les gagner. Nous croyons en nos capacités. »

S’inspirer de l’Atletico comme a dit Verratti ?
« Nous avons fait l’analyse de Barcelone avec plus de matches que ceux disputés contre l’Atletico. Nous avons de bonnes caractéristiques pour bien faire avec un esprit collectif et notre qualité individuelle. La confiance que j’aie dans dans équipe et ces joueurs, c’est aussi pour ça. Nous avons beaucoup de choses positives. C’est un match difficile pour nous. » 

Mauvais résultats dans les grands chocs de L1, pourquoi peut-on gagner contre Barcelone ? 
« Notre travail c’est de nous améliorer. Comme je l’ai dit, nous avons beaucoup de confiance dans cette équipe et dans notre travail. La progression que nous voulons avoir, c’est l’opportunité de demain de démontrer nos qualités sur le terrain. La confiance et la motivation montrent que nous avons un groupe de joueurs qui peut grandir à tous les matches. Ce sera une bonne opportunité demain. »

Un test pour son avenir au PSG ? 
« Je veux grandir. Le PSG aussi. Après, c’est un processus avec le travail et la progression. Il faut surmonter les difficultés. Demain, ce sera une bonne difficulté que nous voulons surmonter. C’est pour nous, une responsabilité et un travail pour profiter. Pas à pas, ça nous permettra de grandir comme nous le voulons. »

La bonne année pour aller au-delà des demi-finales ? 
« Chaque match éliminatoire est sujet d’expérience. On apprend quand il y a des choses positives mais aussi négatives. Chaque moment est unique, il faut les vivre pour avancer. Là se trouve notre exigence. Dans ce processus, il faut faire progresser le PSG et les joueurs. Il faut que j’avance aussi pour vivre ces moments pour avoir des résultats satisfaisants. » 

>> Retranscription Canal Supporters ©

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Ancelotti va célébrer son 1000e match comme entraîneur ce samedi

Ils ne sont pas beaucoup, actuellement, à avoir la bagatelle de 1000 matchs à leur ...