Fabio Capello : « J’étais d’accord avec le PSG pour devenir le coach, et j’ai perdu une grande occasion »

Interrogé au micro de Canal Plus, l’ancien entraîneur de la Russie, un temps courtisé par le Paris Saint-Germain pour coacher l’équipe francilienne, est enfin revenu sur ce choix difficile.

« Non, il ne s’est rien passé avec le PSG. Comme toujours, quand un grand club cherche à changer d’entraîneur, on entend souvent citer mon nom. Mais je vais te dire une chose : j’ai été proche, plus que proche même, avec le PSG« , a-t-il avoué.

« Quand Leonardo a été suspendu, il m’a appelé lui-même. Moi je me suis mis d’accord sur tout avec le club. Mais finalement, comment dire… J’étais sélectionneur de la Russie. Ça me semblait être une trahison de quitter comme ça la Russie pour aller entraîner le PSG. Peut-être que j’ai eu tort puisque finalement ceux sont eux qui m’ont maltraité (rire). J’ai perdu une grande occasion d’entraîner une grande équipe », a-t-il ajouté, visiblement plein de remords.

« Le PSG, je crois a le même problème que l’Italie. En championnat, ils n’ont pas de difficultés, dominent les autres équipes, et n’ont donc pas besoin de se surpasser. Mais quand vous jouez la Ligue des champions, vous avez l’obligation de gagner. Si vous ne jouez pas avec la vitesse et l’intensité nécessaire, cela devient très difficile. En Italie, cela fait 4 ans que la Juve gagne très facilement, même si cette année c’est plus difficile. Mais ne pas avoir un championnat compétitif est un désavantage pour la Ligue des champions. C’est ce qui manque, à mon avis, parce que l’équipe est bonne » a finalement analysé le coach italien, devant les difficultés rencontrées par les champions de France pour réussir en compétition européenne.

 

À propos Ambre Godillon

x

Check Also

Unai

Emery : « On va demander à l’équipe de poursuivre cette progression à tous les matches »

Satisfait de la performance du Paris Saint-Germain face au Celtic (7-1), Unai Emery attend encore ...