Maltese : « Seul le PSG réalise un travail sérieux pour mieux connaître ses spectateurs »

Un peu plus de 20.000 spectateurs par match, c’est la moyenne en Ligue 1. Les nouveaux stades n’ont pas augmenté l’affluence globale. Lionel Maltese, Maître de Conférences à l’Université Aix-Marseille, Professeur Associé au sein de Kedge Business School et spécialiste des problématiques sport-business, apporte son éclairage et regrette certaines stratégies.

« Suite à l’Euro 2016, qui a été une grande fête populaire, on a retrouvé une Ligue 1 avec une faible attractivité. Par exemple, nous avons moins de « marquee players », c’est-à-dire de joueurs à fort potentiel marketing. Le plus important d’entre eux, Zlatan Ibrahimovic, a quitté le PSG cet été. D’ailleurs, le club parisien présente en cet exercice 2016-17 l’une des équipes les moins séduisantes de l’ère QSI. De nombreux clubs de Ligue 1 étaient également en vente en début de saison, et non des moindres. L’OM, à lui seul, est responsable d’une partie non-négligeable de la baisse de fréquentation des stades en L1, commente le spécialiste sur ecofoot.frGlobalement, je ne suis pas impressionné par les actions mises en place dans les clubs français pour développer leurs revenus matchday. Aujourd’hui, en France, seul le PSG réalise un travail sérieux pour mieux connaître ses spectateurs. Le club travaille sur une segmentation très fine de sa fan base en tenant compte de multiples critères et en menant des études sur les motivations et les attentes de ses spectateurs. »

À propos Redaction

x

Check Also

L’Italie s’impose contre l’Albanie avec un Verratti des grands soirs

Pour cette 5e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde, l’Italie et l’Espagne sont ...