Ménès : « Le plus grand match européen de l’histoire du PSG »

Pierre Ménès pensait que le PSG se ferait laminer par le Barça, doutait d’Unai Emery. Le journaliste avoue sa surprise.

« Il ne faut pas se tromper. Ce mardi, nous avons assisté au plus grand match européen de l’histoire du PSG. Je dois avouer que je n’y croyais pas un seul instant. Un sentiment d’ailleurs renforcé après l’annonce du forfait de Thiago Silva. Mais le PSG a fait un match invraisemblable, éblouissant et d’une intelligence tactique rare. Les Parisiens ont abandonné leur sempiternelle possession pour laisser le Barça ne rien faire du ballon. Mais dès qu’ils le récupéraient, ils se projetaient vers l’avant avec une incroyable détermination, commente le journaliste sur son blog Canal PlusCe qui m’a frappé, c’est avant tout la vitesse de jeu du PSG. Depuis plusieurs saisons, on reprochait souvent au club de la capitale son manque de vitesse et de fluidité mais face au Barça, ça a joué à 2000 à l’heure. Evidemment, les onze joueurs ont été formidables mais s’il y en a un qu’il faut féliciter, c’est Unai Emery. Parce que là, clairement, il y aura un avant et un après PSG – Barcelone pour l’entraîneur basque. […] Ça accrédite la thèse que cet entraîneur a une science de la Coupe d’Europe qui manquait probablement à son prédécesseur. Il faut qu’il soit félicité pour ça. […] Quand on voit le match, on ne peut d’ailleurs pas parler d’exploit, c’est une victoire logique, implacable. Je voudrais insister sur Kimpembe, dont c’était le premier match en Ligue des Champions. Il a été incroyable de calme et de puissance en défense centrale. Avec lui, Rabiot et Nkunku, on peut dire que le PSG a gagné en faisant participer son centre de formation. C’est une grande soirée pour Paris et une grande soirée pour le football français. »

À propos Redaction

x

Check Also

Fernandez : « On prend Balotelli et Cavani, l’un marche et l’autre court »

Luis Fernandez est fan de la prestance d’Edinson Cavani et de sa capacité à vouloir ...