Retour sur… Dijon / PSG du 13 mars 2012

Comme chaque veille de match, Canal Supporters vous propose de revivre la même affiche mais quelques années auparavant. Autres joueurs, autre époque, autre football, voici les ingrédients souvent retrouvés à travers cette rubrique. Dijon n’a qu’une seule fois accueilli le PSG dans l’histoire du championnat du France et ce fut aux balbutiements du PSG version QSI que cela s’est déroulé. Retour sur Dijon / PSG du 13 mars 2012.

DIJON F.C.O. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1-2 (0-0)
14 446 spectateurs. Buts : Siaka Tiéné, 49′, Paulle, 76′, Kévin Gameiro, 91′.
L’équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Marcos Ceará, Alex Costa, Mamadou Sakho, Siaka Tiéné (Sylvain Armand, 79′) – Javier Pastore (Clément Chantôme, 84′), Momo Sissoko, Blaise Matuidi – Jérémy Ménez, Nenê Carvalho – Guillaume Hoarau (Kévin Gameiro, 78′). Entraîneur : Carlo Ancelotti.
L’équipe de Dijon : Baptiste Reynet – Cédric Varrault, Steven Paulle, Samuel Souprayen, Zié Diabate (Chaher Zarour, 45′) – Eric Bauthéac, Bennard Yao Kumordzi – Florin Béranguer (Koro Koné, 60′), Benjamin Corgnet, Gaël Kakuta – Brice Jovial (Sekou Baradji, 82′)

Les Dijonnais accueillent les Parisiens à la lutte avec Montpellier pour la première place. Si les locaux mettent de l’intensité d’entrée de match, les Parisiens prennent vite la possession du ballon mais Baptiste Reynet rassure sa défense à plusieurs reprises. Ménez,Hoarau et Nenê mettent pourtant en difficulté le portier dijonnais. Bauthéac et Jovial s’accordent toutefois plutôt bien en attaque et inquiète la défense parisienne. Le PSG domine complètement et occupe la partie adverse mais Momo Sissoko se fait expulser juste avant la mi-temps. L’international malien tente de prendre le ballon mais touche uniquement le tibia de Bauthéac suite à une mauvaise semelle. Les dix hommes de Carlo Ancelotti rentrent donc à dix aux vestiaires.

Surmotivés, les Parisiens reviennent avec d’excellentes intentions. Guillaume Hoarau sert idéalement Siaka Tiéné qui n’a plus qu’à pousser au fond des filets (0-1, 49′). Le PSG continue ses offensives mais leva le pied à vingt minutes de la fin. L’attaquant parisien est plus esseulé et les Dijonnais croient en l’exploit. Et l’exploit vint puisque Gaël Kakuta centre pour Benjamin Corgnet qui prolonge pour Steven Paulle. Le défenseur pousse le ballon au fond des filets et égalise (1-1, 76′). Le jeu et haché et les cartons jaunes s’accumulent. La tension est palpable. Les Dijonnais prennent d’assaut les cages de Salvatore Sirigu et tentent de marquer par trois fois. Mais il est l’heure du « Ancelottime« , le PSG étant l’équipe la plus prolifique dans le dernier quart d’heure. Et c’est ce qui se produit puisque Cédric Varrault manque sa reprise, Ménez part en contre et sert Kévin Gameiro, entré en jeu à la place de Guillaume Hoarau (1-2, 91′). L’arbitre siffle la fin du match et permet aux Parisiens de prendre provisoirement 4 points d’avance sur Montpellier.

Sources : archives paris football / eurosports / psg.fr

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Ancelotti va célébrer son 1000e match comme entraîneur ce samedi

Ils ne sont pas beaucoup, actuellement, à avoir la bagatelle de 1000 matchs à leur ...