Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mercredi 8 février 2017.

« Les Nordistes pensaient tenir leur point du nul, mardi soir, au Parc des Princes. Quand, au bout du temps additionnel, sur une action entachée d’un hors-jeu indiscutable, Lucas est allé marquer le but de la victoire. Quelle issue cruelle pour les Lillois ! lance La Voix du NordLes protestations de Vincent Enyeama n’ont rien changé. Dans un Parc des Princes en ébullition, le PSG s’est offert son seizième succès de la saison sur un but qui n’aurait pas dû être validé. […] On se disait même que le nul n’était pas complètement volé, malgré la forte possession de balle parisienne (70%-30%) et les nombreuses opportunités du PSG. Mais, au terme de ce match, ce sont les Lillois qui s’estiment volés. Et on les comprend ! »

« Entre la bourde d’Areola et le but hors jeu de Lucas, Paris a vécu une fin de match brûlante. Des instants qui ont peut-être bouleversé la face du Championnat, écrit L’Equipe. Au moment de faire le bilan de ce formidable duel entre Paris et Monaco en mai, il faudra se souvenir de cette erreur d’arbitrage et ces six minutes là. 360 secondes qui ont fait battre des cœurs. Celui d’Alphonse Areola est, ce mercredi matin, dans un triste état. Un mal-être qui s’accompagne d’une question : si Trapp n’est pas remis d’ici là, comment peut-il rebondir avant Barcelone ? Le PSG en est réduit à prier pour un retour de Trapp dans les plus brefs délais ». […] Malgré tout, le PSG peut s’enorgueillir, ce matin, de posséder une équipe au mental d’acier. Mais pour contrarier l’actuel leader du Championnat, au-delà de l’impérieuse nécessité de compter sur un gardien fiable, Paris devra montrer davantage. Avec le prochain retour de Marco Verratti, le paysage du PSG et l’intensité de ses matches changeront, nécessairement. C’est du moins ce que doit espérer Unai Emery, aussi. Avec le retour imminent de Trapp, bien sûr. »

Les notes de L’Equipe : Areola 2 / Aurier 4 / Silva 6 / Kimpembe 6 / Maxwell 5 / Motta 4 / Matuidi 5 / Ben Arfa 4 / Draxler 5 / Di Maria 6 / Cavani 6

Les notes du Parisien : Areola 3 / Aurier 6 / Silva 6.5 / Kimpembe 6 / Maxwell 6 / Motta 6 / Matuidi 5.5 / Ben Arfa 5 / Draxler 4 / Di Maria 6.5 / Cavani 6

« À cause d’une boulette d’Areola, le PSG a failli perdre deux points face à Lille et laisser Monaco s’envoler. Il a finalement gagné mais ce fut trop dur pour être rassurant, juge Le Parisien. Devant, il y a Monaco qui, même pas très bon, gagne quand même, comme ce mardi à Montpellier. Juste derrière, le PSG suit, avance sur ce fil, au même rythme mais pas avec le même style. Si les hommes de la Principauté semblent sortis d’une scène de « La La Land » tout en grâce et en swing, le PSG pense d’abord à marcher sans tomber ni séduire. Juste marcher. Il faut désormais se poser les bonnes questions et se demander si le jeu du PSG peut lui permettre d’être champion de France. » […] Emery a basculé sur un 4-2-3-1 qui a ressemblé hier à une fausse bonne idée. Di Maria, Draxler et Ben Arfa n’ont jamais trouvé la complémentarité, les automatismes et le profil des trois joueurs, si similaire, s’est annulé. Le Basque a mis fin au supplice après l’heure de jeu, en repassant à trois au milieu, avec Rabiot en plus et Ben Arfa en moins. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Fabinho ne quittera pas Monaco cet hiver mais la porte est ouverte pour l’été prochain

Longtemps annoncé au Paris Saint-Germain lors du dernier mercato estival pour renforcer le milieu de ...