Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce samedi 11 février 2017.

« Paris a démontré sa capacité à monter en régime à l’approche de l’échéance barcelonaise, sans perdre de jus, ni de joueurs en cours de route. On est loin de cette réception de Caen (2-2), en 2015. Cette fois, tout le monde est sur le pont pour accueillir le Barça au même stade de la compétition, écrit L’Equipe. Et même si Di Maria s’est posé une poche de glace sur la cuisse après avoir été remplacé par Draxler (63e), tous les Parisiens – à part Motta (suspendu) et Pastore (reprise) – semblent prêts à en découdre avec leur bête noire européenne. À Bordeaux, Unai Emery a pu se rassurer en titularisant Verratti. »

« À trois jours d’affronter le PSG, les Catalans se déplacent sur le terrain d’Alavés. L’occasion de voir où en sont Busquets et Iniesta. Et de se rassurer sur leur niveau de jeu, lit-on également dans le quotidien sportif. Le Barça de ce début d’année 2017 intrigue par certains points. Cela ne concerne pas son attaque. Le trident Messi-Suarez-Neymar est toujours aussi bien aiguisé : il reste capable de décanter une rencontre sur la moindre action. Mais, derrière, qu’en est-il de la force collective et de la fluidité du jeu des Blaugrana ? De l’assurance de leurs premières relances et de la force de frappe supplémentaire apportée par leurs latéraux ? La qualification des Catalans pour la finale de la Coupe du Roi face aux Colchoneros a aussi rappelé que, même sans convaincre, ils étaient toujours supérieurs à une équipe qui reste une référence européenne. Les retours d’Andrés Iniesta et Sergio Busquets sont censés apporter des réponses. Respectivement blessés au mollet gauche et à la cheville droite, et absents deux semaines et demie tous les deux, les milieux sont entrés en jeu, mardi, et devraient débuter cet après-midi. Leur état de forme sera évidemment scruté, tandis que Javier Mascherano, blessé à la cuisse gauche, est forfait. Piqué, lui, est ménagé cet après-midi. »

Les notes de L’Equipe : Trapp 7 / Meunier 5 / Marquinhos 7 / Kimpembe 6 / Kurzawa 5 / Motta 5 / Verratti 6 / Rabiot 6 / Lucas 5 / Cavani 8 / Di Maria 7

Les notes du Parisien : Trapp 6.5 / Meunier 6 / Marquinhos 7 / Kimpembe 6.5 / Kurzawa 6 / Motta 6 / Verratti 7 / Rabiot 6 / Lucas 4 / Cavani 8.5 / Di Maria 7

« Grâce à un nouveau doublé de Cavani, Paris a vécu la soirée parfaite avant le grand rendez-vous de Ligue de Champions mardi face à Barcelone, résume Le ParisienLe Paris d’Unai Emery s’est mis en marche et dans des conditions idéales.  Il y a des soirs où tout réussit, où ce qui sort de vos pieds dessine de beaux succès amples et mérités, jolis et sans bavure, gracieux et encourageants et c’était hier soir à Bordeaux. La perfection se niche partout. Thiago Silva s’est reposé en tribunes et son régal des yeux lui a même donné une confiance supplémentaire en voyant – pèle-mêle – le retour du prodige Marco Verratti, l’état de forme de Angel Di Maria et les buts de Edinson Cavani, qui comme pour le Niagara, tombent en cascade. Il a porté son compteur intime à 33 réalisations en 31 matchs. Quelle orgie personnelle! »

« Ce vendredi soir, l’adversaire était trop fort pour les Girondins, écrit 20 minutes. Jocelyn Gourvennec fait la même analyse : « On a été confronté à une équipe très talentueuse et qui a sanctionné avec énormément de sang-froid, sur du niveau Ligue des champions, quelques situations où ils ne se sont pas trompés ». Le coach regrette néanmoins « le score sévère par rapport à ce que l’on fait, par rapport à nos intentions de jeu » : « On a fait des choses, on a existé mais ils nous ont sanctionnés de manière extrêmement dure et précise ». Alors que son équipe reprenait du poil de la bête grâce à une série de six matchs sans défaite, le technicien girondin va devoir rebooster ses effectifs après ce coup d’arrêt logique. »

« La presse hispanique, présente dans les tribunes du Matmut-Atlantique, pourra en rapporter l’écho jusqu’en Catalogne: à trois jours de la réception de Barcelone, le PSG est prêt », lance Sud Ouest.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Dupraz : « Emery a gesticulé et vociféré autant que moi »

Pascal Dupraz, entraîneur du TFC, est revenu sur RMC sur le match du Parc des Princes ...