Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 14 février 2017 dans la presse nationale.

« En dépit du forfait de Thiago Silva, le PSG semble armé comme jamais pour franchir enfin le sommet catalan, estime L’Equipe. Parce que le PSG ne pourra pas toujours s’avancer vers un tel rendez-vous habité d’une confiance aussi forte : neuf matches en 2017, huit victoires, un nul, vingt-neuf buts marqués, deux encaissés. Parce qu’il n’affrontera peut-être plus non plus de sitôt un FC Barcelone au rendement collectif aussi incertain. […] Presnel Kimpembe sera jeté pour la première fois dans le grand bain de la Ligue des champions face à la MSN et aura l’occasion de démontrer tout le bien que ses dirigeants pensent de lui. Il ne remplacera pas le Brésilien sur les coups de pied arrêtés offensifs, mais le jeune défenseur central français (21 ans) présente d’autres qualités, notamment celle d’apporter le surnombre, ce que ne réalise quasiment jamais son capitaine. Et puis cette saison, grâce à un meilleur équilibre collectif, le PSG compense plutôt bien les absences. […] L’heure est de conclure enfin avec le Barça. […] Contrairement aux deux dernières saisons, Paris va pouvoir compter sur Marco Verratti pour tenter de réaliser l’exploit. Peut-il suffire ? La présence du « Petit Hibou » ce mardi soir constitue donc un indéniable avantage. Et ce même si l’Italien sera privé de son compatriote et repère Thiago Motta, suspendu. Ensemble, les deux milieux se bonifient l’un l’autre. Ce mardi soir, accompagné vraisemblablement de Rabiot et Matuidi, Verratti sera le régulateur du jeu parisien. Il donnera le tempo et ses duels face à Iniesta ou Busquets promettent d’être épiques, entre joueurs de classe mondiale. »

« C’est peut-être un soir pour s’aimer, mais pas pour conclure. Pas déjà, pas là, pas tout de suite, pas sans Thiago Silva, écrit Le ParisienLe PSG ne devra jamais oublier qu’il existe un match retour et qu’il sera plus à l’aise au Camp Nou pour prendre le Barça en contre, à revers. Ce soir, il faut rester en vie. Thiago Silva, son absence se révèle catastrophique. Les saisons précédentes, il y avait David Luiz pour compenser les coups durs. Il y a cette fois Kimpembe ou Aurier, selon l’option choisie par Emery, et ce n’est plus le même décor, plus la même histoire. Sans Thiago Silva, le PSG s’affaiblit là où il est fort, en défense, et renforce le Barça là où il est le plus fort, en attaque. […] Unai Emery, salué à voix haute par tous les joueurs, a été recruté aussi pour nous épater dans ce genre de rendez-vous. Sa réputation de grand tacticien, ses trois victoires en Ligue Europa passent un test. »

« Une rencontre test pour le PSG version Emery, arrivé dans la capitale pour faire passer un cap au club parisien dans cette compétition, lit-on dans Ouest France. Alors qu’il semble avoir trouvé la bonne carburation en Ligue 1, le club parisien passe un gros test ce mardi soir en Ligue des champions face au FC Barcelone. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Niort perd son invincibilité contre le Red Star, Grange suspendu contre le PSG

Les Chamois Niortais n’avaient plus perdu depuis 10 matches à domicile. A l’heure d’accueillir le ...