Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce jeudi 16 février 2017.

« Le staff technique, statistiques et vidéos à l’appui, a étudié à la loupe le jeu du Barça. Forts de ce travail en amont, les joueurs ont eu droit lundi à une séance vidéo plus longue que d’habitude. Au programme, la manière dont il fallait presser les Catalans et comment eux exerçaient leur pressing. Pour bien faire passer son message, le coach basque a montré des plans fixes, avec un angle captant l’ensemble du terrain, sans mouvement de caméras, pour bien souligner les qualités des Parisiens et ce qu’ils devaient corriger dans leurs déplacements, écrit L’Equipe. Le lendemain matin, pendant la mise au vert à l’hôtel, une nouvelle séance vidéo sera cette fois consacrée exclusivement aux coups de pied arrêtés. Au-delà de cette étude chirurgicale du Barça, la préparation n’a pas différé de celle d’un match lambda. […] Seule ombre dans ce tableau idyllique, le spleen de Thiago Silva« Difficile de dire s’il est blessé, confie un habitué du centre d’entraînement. Les examens médicaux n’ont pas montré grand-chose. On dirait qu’il s’est tétanisé à l’approche de l’événement. » […] En une heure et demie, pour son premier match de C 1, Kimpembe aura tout balayé : la « MSN » et les doutes qui escortent son parcours depuis ses années au centre de formation. Unai Emery et son staff lui donnent des orientations. Elles tiennent en quatre mots : « Harceler et avancer, toujours. » Mercredi matin, il s’est rendu au Camp des Loges, comme depuis dix ans. Pas un salarié n’a manqué de le féliciter. »

« En réduisant l’influence de Messi, le PSG a déplacé le centre de gravité du Barça là où les Catalans n’étaient pas à leur aise, commente Damien Degorre. Il a fallu un travail tactique précis et, sur ce point, Unai Emery a brillé par la qualité de ses consignes. Même Angel Di Maria s’y est plié avec bonne volonté, effectuant 3,4 km de courses défensives. […] Le terme d’agressivité a pris tout son sens mardi soir. Et celui qui l’a le mieux illustré se nomme Adrien Rabiot. Le jeune Parisien a littéralement marché sur les talons du numéro 10 du Barça, récupérant au total 16 ballons, dont celui à l’origine du deuxième but. En moyenne, Messi n’a gagné que 0,87 mètre sur ses rares conduites de balle. Sur ce type de rencontres de prestige, il gagne habituellement entre 4,5 et 7 mètres. »

« Paris a changé de dimension et se place en candidat au titre, juge Le Parisien. Nombre d’observateurs imaginent le PSG triompher à Cardiff le 3 juin. Cet enthousiasme est peut-être d’ailleurs le plus grand danger qui guette Paris. […] Ce PSG – Barça se présentait pour Unai Emery comme un authentique baptême du feu. La pression était immense. Pour lui, bien sûr. Mais aussi pour la direction du club qui, en juin dernier, avait choisi de licencier Laurent Blanc, faute de résultats en Ligue des champions. Son successeur avait-il vraiment les épaules pour apporter ce supplément d’âme et cette valeur ajoutée tactique dans la préparation des grands rendez-vous ? La réussite éclatante d’Emery en Ligue Europa ces trois dernières saisons était-elle un gage de réussite à l’échelon supérieur ? En début de semaine, ces doutes étaient encore permis. Ils se sont dissipés en l’espace de 90 minutes, dans la liesse d’une leçon de football. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

OM / PSG : Pas de supporters parisiens à cause du « contexte très tendu dans les banlieues »

Les supporters parisiens auraient dû être 500 à se présenter au Vélodrome dimanche prochain, comme le ...