Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 21 février 2017 dans la presse nationale.

« Même s’il a longtemps laissé planer le doute sur la hiérarchie à certains postes (gardien, latéraux, milieu relayeur, attaquants excentrés) par volonté d’exacerber la concurrence ou en raison des blessures, Emery paraît aborder la dernière ligne droite de la saison avec davantage de certitudes et des idées plus claires sur son onze titulaire, estime L’Equipe. Dans le but, Trapp a pris le dessus sur Areola, au gré des bourdes de ce dernier. Si, en défense centrale, la paire Marquinhos-Thiago Silva demeure indéboulonnable – même si Kimpembe représente plus qu’une option crédible -, aux postes de latéraux aussi, la hiérarchie s’est figée. À droite, Meunier paraît disposer d’une longueur d’avance désormais sur Aurier, le n° 1 en début d’exercice. À gauche aussi, Kurzawa possède de l’avance sur Maxwell. Devant, il semble que Di Maria soit le complément de Draxler et Cavani.  Pour Alain Roche, il n’y a pas de doutes : «Di Maria est devant Lucas, Lucas est toujours inconstant ». Aujourd’hui, seul un doute existe au milieu. Si Verratti est incontournable, comme semble l’être Matuidi pour les chocs, la dernière place se joue entre Thiago Motta et Rabiot, qui a été exceptionnel face au Barça. »

« La dernière semaine du PSG a marqué un tournant dans la saison des Parisiens. Ces deux matchs auront permis de faire émerger une hiérarchie claire, écrit Le Parisien. Le choix d’Emery face à Barcelone et le contraste entre la prestation du Belge et celle de l’Ivoirien contre Toulouse font désormais de Meunier le titulaire au poste. Sa variété offensive et son implication totale sont une nouvelle arme, même s’il peut encore progresser défensivement. Dans l’autre couloir, la passation de pouvoir entre Maxwell et Kurzawa se confirme. Thiago Motta est en fin de contrat en juin et souffle le chaud et le froid quant à ses intentions pour la suite. Le PSG a fini de se convaincre mardi qu’il tenait déjà son successeur. Adrien Rabiot représente l’avenir du PSG à ce poste de sentinelle, dans un milieu de terrain où il jouit d’une certaine liberté, grâce notamment à l’apport défensif de Matuidi. Ce dernier, capitaine contre le Barça, est lui aussi sorti renforcé de la semaine écoulée. Le retour au premier plan d’Angel Di Maria est le fruit d’un management savamment orchestré par Unai Emery. Il a piqué l’orgueil de l’Argentin. Ce réveil a eu pour corollaire de ramener Lucas au rang de doublure. »

« Les billets pour le match Chamois Niortais contre le PSG étaient en vente en guichet hier. Les premiers supporters sont arrivés dès 4 heures du matin, rapporte La Nouvelle République. Et pour cause : à 10 h, s’ouvrait la vente physique de quelque 450 billets pour le match Chamois-PSG du mercredi 1er mars. Et il fallait être arrivé de très bonne heure pour avoir une chance d’en avoir ! En milieu de matinée, les organisateurs ont fait savoir qu’ils ajoutaient 900 places au panier ! La nouvelle a donné quelque sursis aux supporters les plus éloignés de la billetterie… mais tous ne sont pas repartis avec une entrée. Beaucoup d’appelés, très peu d’élus. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Le premier extrait de l’interview de Ben Arfa qui va « parler à cœur ouvert »

Cantonné au banc des remplaçants, Hatem Ben Arfa ne vit certainement pas l’aventure parisienne escomptée. ...