Revue de presse PSG : Dijon, L1, infirmerie, Motta, Niort…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce samedi 4 février 2017.

« Cette 23e journée pourrait compter dans le scénario de la saison. À 17 heures, Monaco reçoit Nice pour un choc. Trois heures plus tard, le PSG, troisième à trois longueurs, se déplace sur la pelouse de Dijon, observe L’Equipe. En attendant de se projeter sur des joutes plus intenses, les Parisiens vont devoir assurer l’essentiel, ce soir, et confirmer le leitmotiv de ces premières semaines de 2017 : fort avec les faibles et faible avec les forts. Face à une équipe de Dijon « performante à la maison avec de bons attaquants et qui a besoin de points comme nous», dixit Emery, qui s’attend à un match difficile ce soir, l’objectif parisien sera de ne pas repartir frustrés du stade Gaston-Gérard. Sinon, le résultat de Monaco-Nice n’aura plus le même intérêt… »

« Javier Pastore a dû déclarer forfait, rappelle le quotidien sportif. Unai Emery a retenu un groupe de 18 joueurs dans lequel figure Lo Celso. Outre son absence, le staff parisien doit faire sans Verratti (mollet), Meunier (cheville), Di Maria (cuisse) et Trapp (cuisse), tous blessés, ainsi que Krychowiak. Le Polonais va jouer ce week-end avec l’équipe réserve afin de retrouver le rythme. Thiago Silva et Kurzawa, non utilisé à Rennes, devraient retrouver une place de titulaire. »

« Et si le véritable enjeu de ce Dijon – PSG était déjà scellé au coup d’envoi ? Au moment d’affronter les Bourguignons, les hommes d’Unai Emery connaîtront le résultat du choc entre le leader monégasque et son dauphin niçois, écrit Le Parisien. Les Parisiens n’ont officiellement pas prévu de regarder la rencontre. Pour Paris, le résultat ne changera pas la donne. Lancés
dans une course-poursuite derrière le duo sudiste, Thiago Silva et les siens n’ont plus d’autres choix que d’engranger les succès. Et au regard des cadences implacables imposées avant le rendez-vous au Parc contre Barcelone le 14 février, la succession de blessures qui accompagne la marche forcée du PSG depuis le début de l’année inquiéterait un peu plus que le voyage en Côte-d’Or. Le retour express de Pastore à la case infirmerie offre au technicien espagnol une marge de manœuvre infime en termes de rotation. »

« A cinq mois de la fin de son contrat, Thiago Motta sème des petits cailloux en vue d’une prolongation, lit-on également. A ce jour, aucune négociation n’a toutefois été amorcée. Rendez-vous a été donné vers la mi-mars, après la double confrontation de Ligue des champions contre le FC Barcelone. Ce dossier doit être traité en direct par le président Nasser Al-Khelaïfi. Parmi ses successeurs potentiels, quelques profils peuvent émerger, ceux notamment du Chilien Arturo Vidal (Bayern Munich) ou du Belge Radja Nainggolan (AS Rome). En interne, la solution la plus évidente mène à Adrien Rabiot, mais l’international français rechigne à embrasser ce poste de milieu sentinelle. »

« Un nul suffirait amplement au bonheur du Dijon FCO » avance Le Bien Public.

« Le moins que l’on puisse dire… c’est que le tirage pour les huitièmes de finale de la Coupe de France ne laisse pas les internautes deux-sévriens indifférents. A peine la rencontre Niort – PSG annoncée, jeudi soir, les réactions fusaient sur notre page Facebook, rapporte La Nouvelle RépubliqueBeaucoup rêvent de s’offrir ce cadeau, « ça va être la guerre pour les places ! ». Dans l’attente de communication officielle par la Fédération française de football et EuroSport sur le jour et l’horaire du match qui devrait être faite la semaine prochaine, les places ne sont pas encore en vente. Mais la rencontre va probablement, calendrier oblige (le PSG affronte l’OM le 26 février), se tenir le mercredi 1er mars, à 18 h. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Fin de contrat qui approchent : quels sont les dossiers les plus chauds du PSG ?

Alors que Donato Di Campli, l’agent de Marco Verratti, met la pression sur la direction ...