Revue de presse PSG : Kluivert, Pastore, Meunier…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce vendredi 3 février 2017.

« Sept mois après son arrivée au PSG, Patrick Kluivert se singularise davantage par la sympathie qu’il suscite que par son efficacité à un poste pour lequel il n’était pas programmé, écrit L’EquipeDepuis sa nomination, le 14 juillet 2016, le Néerlandais a tissé des liens étroits avec les responsables de la communication du PSG qui le protègent, le vantent, le guident comme on choie un poulain. […]  Il semble que Patrick Kluivert n’ait pas saisi d’emblée la rigueur et l’organisation que suppose une telle fonction. Lui, ce qu’il aime, c’est regarder les matches de son équipe, parler avec les joueurs. Au moment de sa présentation officielle, Julian Draxler l’avait ainsi qualifié de « mec génial » et laissé entendre que son discours l’avait séduit. « Draxler, c’est son coup et rien que le sien », martèle-t-on en interne. C’est tout de même Nasser al-Khelaïfi qui, début décembre, a relancé des discussions commencées avec l’agent de l’Allemand l’été dernier. […] Seulement, parler en tête à tête avec les joueurs au détour d’un couloir est une chose, « définir une stratégie sportive à long terme », comme cela lui a été assigné, en est une autre. […] Par exemple, Sylvain Ndiaye, en charge de l’Espagne, n’a pas été consulté une seule fois avant et pendant le mercato d’hiver. Ce marché, d’ailleurs, a surtout mis en lumière une manière d’improvisation[…] Les « retours » évoquent aussi un dirigeant qui a une connaissance incomplète du marché. […] Dans sa manière de fonctionner, Kluivert ne s’inspire ni de l’hyperactivité de Leonardo ni de la rigueur de Létang, dont il a hérité de la majorité des attributions. Jusqu’à présent il ne s’est jamais adressé au groupe dans son intégralité avant une échéance importante, comme pouvaient le faire ses prédécesseurs. Pendant les causeries d’Emery, il est arrivé, à plusieurs reprises, que son téléphone se mette à sonner ou bien qu’il soit surpris en train de jouer dessusKluivert est un épicurien, qui aime la vie et ne se refait pas complètement à quarante ans. […] Emery assure discuter quotidiennement avec son directeur du football. Cette communication n’empêche pas des points de désaccord persistants entre les deux hommes. Sur les choix de joueurs pendant le mercato ou sur la tactique à mettre en place. Mais tant que le PSG gagne, tout va bien… »

« Le retour de Pastore est important. Il a cette qualité de pouvoir maintenir l’équilibre de l’équipe quels que soient les systèmes de jeu. Il va nous permettre de nous améliorer. J’attends maintenant qu’il s’inscrive dans la continuité. En quatre phrases, Unai Emery a résumé, mercredi, ce sentiment mêlé d’espoir et de crainte qui s’attache au joueur argentin, commente Le Parisien. C’est un fait. Qu’il joue (peu) ou pas du tout, Pastore fascine les observateurs et charrie les passions les plus controversées. Pastore semble amorcer une douce remontée de la pente. « Pour moi, c’est le joueur capable de te qualifier face au Barça », soutient Paganelli. »

« Thomas Meunier s’est blessé à une cheville et non pas à un genou comme indiqué par Unai Emery, lit-on également. Comme Verratti et Trapp, le latéral droit belge devrait déclarer forfait pour le déplacement à Dijon demain. Un doute persiste pour Di Maria (cuisse). »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Geyoro : « Maintenant, l’objectif va être cette Ligue des champions et la Coupe de France »

Avec Grace Geyoro (19 ans), le PSG féminin dispose d’une pépite. Et elle devra permettre ...