Revue de presse PSG : Lille, Monaco, Kurzawa, Aurier, Rabiot, Matuidi, Lucas…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 7 février 2017.

« En attendant le choc européen face à la bande à Messi, il y a encore deux matches de L1 à négocier, contre Lille ce soir et Bordeaux. Deux matches à prendre très au sérieux alors que Monaco possède toujours trois points d’avance au classement, publie l’AFP. Faire tourner, éviter les blessures, et surtout ne pas laisser filer les Monégasques… les enjeux sont toujours les mêmes pour un PSG qui accueille un club de Lille en pleine reconstruction depuis l’arrivée du nouveau propriétaire Gérard Lopez. Six jeunes joueurs sont venus renforcer l’effectif, dans une équipe qui tâtonne encore comme l’a montré la récente défaite à domicile contre Lorient (1-0). »

« C’est un duel à trois points d’écart quand il en reste 45 à glaner. Avec Montpellier et Lille comme adversaires, on est pile poil à l’endroit où se gagne ou se perd la L1, écrit Le Parisien. Ce soir et le week-end prochain, la logique suppose que l’écart sera le même. Mais Monaco a presque trébuché à Dijon (15e journée) quand Paris a sombré un jour à Montpellier. Bref, on sait qu’on ne sait rien et que dans ce championnat sens dessus dessous, tout reste possible […] Avec des joueurs frais (Ben Arfa) ou nouveaux (Guedes), le PSG dispose d’un banc solide. Dans le onze actuel et pour des raisons différentes, Thiago Silva, Rabiot ou Draxler semblent en pleine possession de leurs moyens. Jusque-là, tout va bien. Mais le PSG compte régulièrement beaucoup de blessés (en ce moment Trapp, Verratti, Pastore) et deux joueurs de champ sur dix, 20 % de l’équipe type, paraissent tirer la langue. Il s’agit de Lucas et Matuidi. »

« A une semaine de la réception de Barcelone, Emery pourrait songer à faire tourner son effectif sans en amoindrir la valeur, poursuit Dominique Séverac. Un changement par ligne lui permettrait de titulariser Kimpembé (à la place de Marquinhos), Nkunku (pour Matuidi) et Ben Arfa ou Di Maria (Lucas). Le Basque a convoqué un groupe de 18 joueurs dans
lequel ne figurent ni Trapp, ni Verratti, ni Pastore. Meunier, de retour à l’entraînement seulement hier, est trop juste. Non retenu, Krychowiak est donc devenu le 5e choix au milieu ».

« Titulaires probables contre Barcelone, mardi prochain, certains joueurs du PSG donnent des signes de faiblesse ces dernières semaines avant d’affronter Lille . C’est le cas des latéraux, des milieux Blaise Matuidi et Adrien Rabiot et, à un degré moindre, de Lucas, qui pioche un peu plus dans le jeu, juge L’Equipe. Serge Aurier et Layvin Kurzawa avaient commencé avec la pancarte de titulaire dans le dos mais les soirs de L1 et de Ligue des champions, conjugués aux blessures, ont rebattu les cartes. La réception de Lille, ce soir, puis le déplacement à Bordeaux, seront pour eux l’occasion de retrouver des sensations. Et de rassurer leur entraîneur. […] Ce soir, le PSG pourrait évoluer en 4-2-3-1, avec Ben Arfa en meneur de jeu et Cavani en pointe. Guedes pourrait connaître sa première titularisation côté gauche alors que la dernière place en attaque semblait se jouer entre Di Maria et Lucas. Au milieu, Thiago Motta devrait être titularisé. À son côté, un doute subsiste : Rabiot ou Matuidi? Enfin, en défense, Emery pourrait être tenté de faire souffler Marquinhos ».

« Au XXIe siècle, la L1 n’avait pas encore abrité deux leaders si puissants que le PSG et l’ASM du moment, lit-on également dans le quotidien sportif. Tous deux dopés par des capitaux étrangers et en course sur les quatre tableaux. L’échéance européenne qui arrive dans quelques jours infirmera peut-être l’impression que ces deux équipes peuvent tout renverser, y compris en dehors de nos frontières. Elle n’inversera pas la tendance : depuis sa remontée en Ligue 1, Monaco s’est installé comme le véritable concurrent du colosse parisien, et si le fameux « projet » a tangué lors de sa réorientation, en 2014, il a pris tout son sens ces derniers mois. S’y maintiendra-t-elle la saison prochaine, avec un groupe sans doute fortement remanié ? C’est la limite du « trading », le nouveau modèle du président Rybolovlev. L’ASM ne trouvera pas comme ça des éléments capables de remplacer Thomas Lemar, Bernardo Silva ou Tiémoué Bakayoko, pour parler des plus convoités. »

« Lille va bétonner avec un milieu ou une défense à cinq joueurs, prévient La Voix du Nord. On pencherait pour la seconde solution, celle en 5-4-1 qui a permis au LOSC de ramener trois points du Parc OL, il y a dix jours. À Lyon, Collot avait demandé à Corchia et Palmieri de bloquer les couloirs, tout en limitant les espaces avec les défenseurs centraux. Il avait aussi placé deux hommes devant la défense pour presser le porteur du ballon. […] Collot a emmené un groupe de vingt joueurs, dont les cinq recrues. Xeka et El Ghazi devraient enchaîner. Il aura aussi sur le banc des solutions pour s’adapter. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Revue de presse PSG : Augustin, Borussia, Callegari, Georgen, OM…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 23 février ...