Roger-Petit voudrait qu’Emery ressemble un peu plus à Conte ou Dupraz

Bruno Roger-Petit doute d’Unai Emery et le critique, semaine après semaine. Cette fois il est question de sa capacité à transcender ses joueurs, un environnement. Une faculté pourtant largement prouvée par le technicien dans son passé, à Lorca, Almeria, Valence et Séville.

« La ferveur et la foi d’Antonio Conte irradient, à l’évidence, ceux qui le côtoient. L’homme transforme en football tout ce qu’il touche. Conte est une communion. Le jeu. Le plaisir du jeu. Le but. Le plaisir du but. Ce n’est rien, puisque ce n’est que du football. Et c’est tout, puisqu’il s’agit de football. A voir Conte, on pense à Wenger si froid et emprunté, dont on doute qu’il puisse transcender ses joueurs, mais aussi Emery, et bien d’autres entraîneurs de Ligue 1… Seul Pascal Dupraz, à Toulouse, dégage cette volonté de partage, au-delà se soi-même, écrit BRP sur son blog Sport24« Encore Emery ! » diront certains. Et bien oui, « encore Emery ». Parce que quels que soient les bons résultats du PSG en ce début d’année 2017, on s’interroge encore sur sa capacité à entraîner ses joueurs, au-delà du technico-tactique. Avec ce sentiment qu’il lui manque ce qui fait la force de Conte. Le don de soi. S’oublier pour élever les autres. S’abandonner à une cause qui vous dépasse. Se vouer au football en communion. Se jeter parmi les supporters après un but d’anthologie ».

À propos Redaction

x

Check Also

Mahamadou Dembélé ciblé en Angleterre, en Espagne et en France (France Football)

Mahamadou Dembélé n’a que 17 ans mais il est déjà titulaire au PSG U19, en ...