Rudi Garcia : « Si chacun est prêt à mourir pour l’autre sur le terrain, on sera durs à jouer »

Rudi Garcia, entraîneur phocéen, était face à la presse, au centre Robert Louis-Dreyfus, pour évoquer le OM/PSG.

« Même à l’aller on a joué pour gagner même si ça se n’est pas vu. Notre avantage c’est qu’on jouera à 12 dimanche. On est chez nous, on fera tout pour être les acteurs du match. Il faut aussi avoir conscience que le PSG est au dessus de nous. Ils ont une équipe complète, bâtie pour gagner la C1. La différence, c’est que cette saison ils ne sont pas loin devant tout le monde à cause du parcours de Nice et de Monaco. On travaille pour être performants dimanche avec une stratégie. Même si on a eu plein de pépins cette semaine, avec Sertic, Evra, Sanson, RolandoIl nous reste 2 jours. J’ai un groupe de qualité et cohérent. Si chacun est prêt à mourir pour l’autre sur le terrain, on sera dur à jouer. On devra être complets et répondre aux exigences du match. Le PSG est favori. Après, ce qui va peser c’est le Vélodrome. J’ai envie d’aller à la charge, mais les conditions ne sont pas forcément réunies. J’espère que le football prouvera qu’il est magique. Un acte fondateur ? Je ne pense pas. Mais on va tout donner pour gagner. Le projet est lancé depuis que McCourt a repris l’OM, pas besoin de ce match là. »

« A l’aller, j’étais triste qu’au Parc des Princes il n’y ait pas eu de supporters de l’OM, de la même manière, je suis triste qu’aucun supporter du PSG ne puisse être au Vélodrome, ce n’est pas ça le football. J’espère que comme dans d’autres pays, on pourra tranquillement se rendre au stade un jour », a ajouté le technicien.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

L’ancien adjoint de Mancini le verrait bien au PSG

Fernando Orsi, ex gardien de but et ancien adjoint de Roberto Mancini, verrait bien l’ancien ...