Dugarry : « Ce n’est pas une tête de gondole dont a besoin le PSG, au club de créer ses stars »

Changer Unai Emery à la tête du Paris Saint-Germain suite à la défaite à Barcelone, très peu pour Christophe Dugarry qui préfère souligner un mal plus profond.

« Le virer, mais pourquoi ? Virer qui ? L’entraîneur de l’aller ou celui du retour ? Ou on estime qu’on s’est planté dans le projet sportif ou on lui laisse le temps de le mettre en place. Un paramètre essentiel du haut niveau, quel que soit le sport, c’est la gestion des émotions. L’échec est là. Mais il y a aussi des raisons plus profondes, liées à l’organisation du club, explique l’ancien football dans les colonnes de France FootballOn parle beaucoup de Monchi, le directeur sportif du FC Séville, pourquoi pas. Il faut en tout cas de la compétence et de l’organisation à ce niveau, et on a vu le résultat : le départ d’Ibra n’a pas été anticipé, David Luiz est parti sans être remplacé, des joueurs sont arrivés on ne sait pourquoi… Depuis Leonardo, ça bricole. On a bien fait venir la Rolls des jardiniers pour le Parc, on peut imaginer que ce club recrute de la compétence dans ce domaine. Les joueurs ? Ce n’est pas une tête de gondole dont a besoin Paris. Au club de créer ses stars. De trouver son Gabriel Jésus par exemple. »

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Les sud-américains sont revenus, plusieurs joueurs ont ménagé leur entraînement

Le groupe était au complet aujourd’hui pour l’entraînement au Camp des Loges avec le retour ...