Jesé attend le match face à son club formateur pour ne plus goûter à la défaite

Le terme de malédiction était sûrement galvaudé, mais il y avait de quoi s’interroger. S’il était loin d’être indigent dans le jeu, Jesé n’avait jusqu’alors connu que la défaite avec son nouveau club de Las Palmas. En quatre matches, quatre défaites. Et l’affiche d’hier avait de quoi faire peur puisque Las Palmas affrontait le Real Madrid. Et contre toute attente, les coéquipiers de Jesé n’ont pas perdu et ont même mené 1-3. Au final, 3-3 et un regain de forme pour les hommes de Quique Setién. Jesé a été plutôt bon. Face à son club formateur il a fait preuve d’une réelle volonté, malmenant ses vis-à-vis par sa vitesse et ses crochets sans parvenir toutefois à se montrer décisif. La malédiction Jesé est donc à moitié stoppée. Pourtant, placé sur le flanc gauche des l’attaque de Las Palmas dès son arrivée, le joueur prêté par le PSG est loin d’être mauvais. L’équipe des Los Amarillos joue même mieux depuis son arrivée, paradoxalement. Jesé participe au jeu mais, malheureusement pour lui et son équipe, perd sur des erreurs individuelles et assez éparses lors de matches que l’équipe semble pourtant maîtriser (comme face à Séville par exemple).

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Les sud-américains sont revenus, plusieurs joueurs ont ménagé leur entraînement

Le groupe était au complet aujourd’hui pour l’entraînement au Camp des Loges avec le retour ...