Patrice Lair : « J’ai du mal à digérer les commentaires sur les garçons »

En conférence de presse avant de défier le Bayern Munich en Women’s Champions League, Patrice Lair, le coach des féminines du PSG, se veut optimiste sur l’issue du combat après la défaite à Marseille.

« On a réussi grâce à l’effectif et à la qualité, à faire des résultats surprenants, mais aujourd’hui avec l’accumulation des matches, on a plus de difficulté à suivre ce rythme. Même si le couac de Marseille, j’ai toujours du mal à le digérer. Aujourd’hui, je suis content de revenir à Munich, la dernière fois que je suis venu j’étais champion d’Europe. C’est vrai que je suis revenu dimanche soir assez énervé parce que je n’aime pas perdre un Classico. Moi, je veux porter très haut les couleurs du PSG. Nous allons tout faire pour tout donner dans cette Ligue des champions. Le plus grand des bonheurs serait de se qualifier. Nous allons aller de l’avant pour pourquoi pas ramener le trophée. Nous sommes outsiders face à Munich, mais nous sommes capables de les renverser. J’ai confiance en mes joueuses, j’espère qu’elles donneront tout. »

« On ne peut pas arriver la fleur au fusil »

« Ce qui m’effraie le plus ? Qu’elles soient Allemandes. Le foot allemand est un football de qualité et c’est un gros match qui nous attend, quatre mi-temps à bien négocier, et deux dès demain à bien maitriser pour avoir deux autres palpitantes au Parc. Que ce soit chez les filles ou chez les garçons, l’Allemagne est un grand pays de football. On ne peut pas arriver la fleur au fusil, mais on arrive conquérants, parce que j’ai confiance en mon groupe », a prévenu Patrice Lair.

Mais l’occasion était aussi toute trouvée pour l’entraîneur de revenir sur l’épisode européen des garçons, et réaffirmer son envie de briller aux côtés des Parisiennes : « J’ai eu du mal à digérer certains commentaires sur les garçons, et avec les filles on va tout faire pour redonner une belle image du club en Ligue des champions. Faut avoir un orgueil, de la fierté, pour le PSG. Et j’espère que mes joueuses vont tout donner pour le club demain soir. »

« Je fais partie intégrante du PSG et quand je suis dans un club je suis a 100% dedans, donc j’ai forcément envie de prouver. Le weekend dernier, j’ai entendu des réflexions qui blessent, on est un grand club avec une très bonne équipe masculine. Et aujourd’hui, l’équipe féminine n’est pas extraordinaire sur le papier mais elle est capable d’exploits, on est capable de se sublimer et parfois de faire quelques couacs mais j’attend beaucoup de mes joueuses, j’ai une très grande confiance en ce groupe, attachant, qui travaille et est parti de loin. J’en suis content même si on est passés par des moments difficiles« , a-t-il insisté, revanchard.

Propos recueillis par Canal Supporters, à Munich.

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Vahid

Halilhodžić : « Il y a des gens tellement aigris à Paris qu’ils ne font que critiquer gratuitement »

Vahid Halilhodžić, sélectionneur du Japon depuis mars 2015, connait le contexte et l’environnement parisien. Le ...