Pastore : « L’amour des supporters du PSG me fait sentir spécial »

Javier Pastore est, avec Blaise Matuidi, un ancien au PSG. Il peut mesurer certaines évolutions.

« Avant, on perdait la balle et on faisait cinq pas en arrière pour se replacer. Maintenant, quand on perd la balle sur une phase de possession, on est tous beaucoup plus près du ballon. C’est plus facile de presser ainsi. Emery nous le demande beaucoup. Si tu laisses réfléchir les joueurs du Barça, ou si tu laisses de l’espace, ils se créent des occasions, ou sortent facilement la balle. C’est fondamental de presser haut. Ce qui m’a le plus surpris à l’aller, c’est à quelle vitesse on récupérait la balle. Ils n’arrivaient pas à faire 5-6 passes, ça les gênait beaucoup » explique à El Pais, el Flaco.

L’Argentin aborde un style d’action que vous reconnaîtrez… « Quand un milieu de terrain reçoit une balle et d’une touche il lance l’attaquant dans la profondeur, la défense centrale adverse est quasiment toujours surprise. On en parle beaucoup à l’entraînement. Comme contre Marseille ? Oui, et c‘est grâce à Edinson. Avec un autre attaquant, j’aurais dû contrôler et regarder. Mais lui, il fait l’appel. Qu’on lui donne ou pas, il fait ce bon appel. Cette action, c’est son mérite. »

Evidemment, avec Pastore, on parle de jeu… « J’aime beaucoup jouer à une touche de balle. Je pourrais jouer tout un match à une touche. J’adore ça. C’est rare qu’à l’entraînement je fasse deux touches. J’aime toucher la balle et me déplacer, toucher la balle et me déplacer. Sur un côté ? Sur l’aile, d’autres vont plus vite, ont plus de qualités que moi, comme Lucas, Draxler et Di María. La finition ? Emery sait que j’aime aller dans le cœur du jeu pour donner la bonne passe. J’aime prendre l’espace, et voir le jeu. Il me crie sans cesse dessus pour que pense plus à marquer. Il me demande de plonger si une balle vient à l’opposé. Cela me coûte parce que j’ai plus tendance à décrocher pour faire du jeu. C’est pour ça que quand Emery me place à gauche, il met Matuidi, ainsi quand j’entre à l’intérieur, il prend la profondeur. Si je suis en compétition avec Draxler ? Si je suis bien, je joue. J’ai confiance en mes qualités. Apprécié par les supporters du PSG ? Oui, sans marquer 50 buts par saison, ou même sans jouer à cause des blessures… J’ai la chance que les fans m’apprécient beaucoup. Cela me fait sentir spécial. Ils ont été habitués à voir des joueurs comme Ronaldinho ou Raí. Ils se sont habitués à voir quelque chose de différent ».

>> traduit par Canal Supporters

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Thiago Silva, blessé, a passé des examens médicaux

Convoqué avec Marquinhos afin de participer au rencontres internationales avec le Brésil, Thiago Silva a ...